Covid-19 : la newsletter du Pr Adnet (N°12 - 28 juillet)

Dans cette newsletter, un nouveau vaccin et l’enterrement de première classe de l’hydroxychloroquine associée ou non à l’azithromycine dans le traitement de la COVID-19. Le rôle de l’interféron et son utilisation comme nouvelle cible sont aussi discutés. Pour finir, un point sur les formes pédiatriques et les AVC dans la COVID-19.

Depuis le 12 mars, le Pr Frédéric Adnet - professeur agrégé de Médecine d'Urgence, chef des Urgences de l’Hôpital Avicenne et du SAMU 93 - fait régulièrement le point sur le Covid-19.
Après 46 numéros d'une FAQ quotidienne, il propose désormais une newsletter hebdomadaire. Nous la reproduisons ici avec son aimable autorisation. 

INDEX et liste des FAQ / Newsletters


NEWSLETTER N°12 (28 juillet)


a8ad704e.jpeg
RECHERCHE


Vaccin : un deuxième candidat valable !

Les résultats des premiers essais de tests de vaccins en phase 1 et 2 tombent. Le Lancet publie les résultats d’un vaccin (ChadOx1nCoV-19) vectorisé par un adénovirus et ciblant la protéine S du SARS-CoV-2 (Lancet, 20 juillet 2020).

Candidat sérieux. La phase trois va débuter (efficacité clinique).


Rôle de l’interféron

Une équipe française a publié un article très intéressant dans la revue célébrissime Science (Science, 13 juillet 2020).

Les personnes âgées et celles avec des comorbidités se caractérisant par une faible réponse en interféron, cette découverte pourrait expliquer la surmortalité observée chez ces catégories de patients. L’interféron de type 1 est une protéine clé dans la réponse immunitaire antivirale. C’est une molécule, qui se conduit comme un véritable chef d’orchestre de la réponse immunitaire adaptée et elle est, par ailleurs, un porteur de  l’alerte ; elle «prévient» les autres cellules du danger de l’infection virale.

Les auteurs suggèrent donc que des essais thérapeutiques soient menés en administrant de l’interféron aux patients sévères pour suppléer à cette défaillance. Attention tout de même, beaucoup de théories séduisantes physiopathologiques se sont avérées être des échecs cuisants en application thérapeutique.


Interféron : un traitement prometteur annonceé en conférence de presse

Du mécanisme physiopathologique (voir supra) à l’essai thérapeutique !
Le laboratoire Synairgen® a communiqué les premiers résultats d’un essai clinique sur le traitement par interféron ß (SNG001) de patients COVID-19+ (lire à ce sujet notre article Inhalation d’interféron contre la Covid-19 : enthousiasme et interrogations).

Cette communication est à prendre avec des pincettes, puisqu'il entre dans le cadre d’une action marketing évidente, néanmoins ils ne peuvent pas dire n’importe quoi. La publication officielle de ces résultats ne devrait pas trop tarder !
 

2f6ca3bd.jpg
CLINIQUE


Le point sur les formes pédiatriques

Au cours d’un travail sur les clusters familiaux, des auteurs se sont intéressés à la description des enfants en contact avec la cellule familiale ayant été contaminés (Pediatrics, 2 août 2020). Un certain nombre de notions peuvent être confortées dans ce travail intéressant.


AVC et COVID-19

On sait que les formes graves de COVID-19 constituent un facteur de risque pour faire un AVC ischémique (rôle de l’hyper-coagulation probable). Une étude s’est intéressée à la gravité de ces AVC comparée à une population victime d’AVC en dehors du COVID-19 grâce à un score de propension (Stroke , 11 juillet 2020).

Ils ont comparé 330 AVC dans la population non-COVID-19 avec 336 AVC chez des patients malades du COVID-19. Les résultats sont sans appels : les AVC chez les patients COVID-19 sont beaucoup plus graves et la mortalité liée à l’AVC beaucoup plus élevée (OR=4,3 ; IC95% [2,22-8,30]).

  Annotation 2020-09-02 105633..
 



perfusion.jpg
TRAITEMENT


Hydroxychloroquine : fin de partie - Acte 2 ?

Une nouvelle étude négative ! Une étude randomisée, prospective contre placebo (double aveugle) a comparé 244 patients avec un traitement par l’hydroxychloroquine (800 mg puis 600 mg toutes les 8 heures puis 600 mg par jour pendant 4 jours) contre 247 patients avec un placebo (Ann Int Med, 16 juillet 2020).

Cette étude est de haut niveau de preuve, les faiblesses sont :
- le changement de design au cours de l’inclusion des patients (en effet, montrer un effet sur la mortalité - critère d’origine - aurait comme effet d’inclure plus de 6.000 patients),
- et un critère d’évaluation un peu faible.
Néanmoins, cela commence à faire beaucoup pour payer sa cotisation au fan-club de Didier Raoult !

[merci aux docteurs Axel Ellrodt et Benoit Papon]


Hydroxychloroquine et azithromycine : KO technique !

Les résultats d’un essai brésilien viennent d‘être publiés NEJM (NEJM, 23 juillet 2020). Les auteurs comparaient de manière randomisée, prospective mais sans aveugle trois groupes de patients :
- un groupe traité par hydroxychloroquine seul (N=159), 400 mg deux fois par jour;
- un groupe (N=172) avec le même traitement associé à l’azithromycine (500 mg/j) pendant 7 jours;
- un groupe contrôle (N=173) sans ces traitements.

Étude à haut niveau de preuve. On regrette l’absence du double aveugle probablement par manque de temps pour fabriquer un placebo dans les normes. On peut, à l’heure actuelle, avec trois études à haut niveau de preuve (correspondant à un grade A de l’Evidence Based Medicine) affirmer raisonnablement l’absence d’efficacité de l’hydroxychloroquine associée ou non à l’azithromycine dans le traitement du COVID-19.

Rideau ?

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.