Les partisans de la cryogénisation espèrent une seconde vie

À l’instar des transhumanistes, qui souhaitent faire évoluer l’être humain vers un humain augmenté, d’autres souhaitent simplement être cryogénisés, dans l’espoir d’être réanimés dans un futur proche.

À l’instar des transhumanistes, qui souhaitent faire évoluer l’être humain vers un humain augmenté, d’autres souhaitent simplement être cryogénisés, dans l’espoir d’être réanimés dans un futur proche.

Si tout se passe comme prévu pour Klaus Sames, il sera un jour accroché à l’envers dans un conteneur en acier inoxydable en Amérique. Il n’y aura plus de sang dans ses veines, mais une substance vitreuse. Et le corps du professeur allemand sera entouré d’azote liquide. Température : – 196 degrés Celsius. « Jusqu’à ce que je sois ressuscité », dit le gérontologue de 79 ans. « Dans 100, 200 ans ou plus, jusqu’à ce que la science soit prête. »

Le professeur, avec ses cheveux blancs au menton, jouit encore d’une bonne santé dans sa ville bavaroise d’adoption de Senden. La Faucheuse doit être patiente : « J’aime la vie, je lis beaucoup et j’aime la randonnée ». Mais surtout, Sames traite de la cryogénie, de la conservation par congélation d’organismes, d’organes et d’êtres vivants entiers.

Jusqu’à 200 000 dollars pour l’espoir de la vie éternelle.

Le père de la cryogénie, le physicien américain Robert Ettinger, est devenu célèbre en 1962 avec son livre «The Prospect of Immortality». Selon Ettinger, les morts pourraient être insufflé une nouvelle vie dans un avenir lointain s’ils étaient rapidement refroidis à la température la plus basse.

Environ 250 morts — les cryogénistes les appellent patients — « sommeillent » dans des conteneurs dans deux instituts américains à but non lucratif. Environ 50 de ces momies modernes se trouveraient également dans une institution russe. Ceci n’est pas autorisé en France. Il est logique que les têtes des patients cryoconservés soient toujours au fond : s’il n’y a pas assez d’azote, il vaut mieux endommager les pieds que le cerveau.

L’inventeur de la cryogénie est aussi dans le coup

Après sa mort à l’âge de 92 ans en 2011, Ettinger a été placé dans le conteneur d’azote du Cryonics Institute à Detroit (Michigan), où ses deux épouses ont également été congelées. « Certaines personnes se demandent, » dit Sames en un clin d’œil, « ce qui pourrait arriver si vous décongeler vos femmes en même temps. » 

Sames, né à Kassel en 1939, a d’abord étudié la théologie. « C’est là que j’ai réalisé que je n’allais pas au paradis. » Il s’est tourné vers la médecine, est devenu anatomiste et gérontologue. Le médecin est profondément impliqué dans la cryogénisation depuis sa retraite.

De nombreux scientifiques sont sceptiques

Le fait que la cryogénisation n’est qu’un petit groupe de passionnés — « probablement un sur un million » — n’arrête pas le professeur. Ni critique ni moquerie. Par exemple, la moquerie caustique du biologiste américain Arthur Rowe : « Croire que la cryogénisation peut ranimer quelqu’un, c’est comme croire que l’on peut transformer un hamburger en vache à nouveau.

Mais le dicton remonte à des décennies. Depuis lors, la cryogénisation — bien que non reconnue comme une science — a évolué de la même manière que la médecine reproductive. Cryonics souligne qu’il y a aujourd’hui des milliers de personnes qui se sont développées à partir d’embryons congelés.

Cela fonctionne déjà sur des embryons et des ovules fécondés

En fait, les embryons et les ovules fécondés ont été stockés dans l’azote liquide à moins 196 degrés pendant des années. “La méthode a fait ses preuves”, a déclaré le professeur Katharina Hancke, spécialiste en endocrinologie et médecine de la reproduction à l’hôpital universitaire d’Ulm. Ce n’est pas de la cryogénisation, mais au moins “relativement confiant” que la science pourra un jour maîtriser les processus complexes de la congélation et de la décongélation des corps humains. “Mais la grande question reste de savoir si vous pouvez même ressusciter les morts.”

Sames dit que cela n’est concevable que pour les corps qui sont congelés rapidement et professionnellement après un arrêt cardiaque. Il forme les processus dans l’équipe d’urgence honoraire “Ulm Cryonic Emergency Team”.

“Nous sommes maintenant prêts à offrir un approvisionnement complet en cryogénie jusqu’au transport jusqu’à Detroit”, dit le professeur. “Mais notre projet a un besoin urgent de soutien, nous cherchons des sponsors et des locaux.” Outre les pompes, les tubes, les instruments chirurgicaux et les médicaments, l’équipement comprend désormais également des horloges informatiques. L’une d’entre elles équipe le bras de Sames. “Si mon cœur s’arrête, il alarme les autres.”

Si comme le pauvre Fry dans Futurama, la cryogénie vous tente, il vous en coutera tout de même la modique somme de 30 000 euros…

esanum is an online network for approved doctors

esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.