Covid-19 : la newsletter du Pr Adnet (N°29 - 24 novembre)

Bonne nouvelle : l'immunité durerait plus de huit mois ! Les masques hors domicile, efficaces oui ou non ? Fermeture des écoles : années d'espérance de vie perdues en raison de la baisse du niveau scolaire versus celles perdues pour cause de Covid. Tests PCR : dépister plus souvent, même si le résultat est moins fiable. Diaphragme, ce muscle aussi est atteint. Enfin, le scandale naissant autour du remdesivir et l'homologation du traitement administré à D.Trump.


Frédéric Adnet est professeur agrégé de Médecine d'Urgence et chef des Urgences de l’Hôpital Avicenne et du SAMU 93. À la fois chercheur et médecin, il fait régulièrement le point sur la Covid-19. Après 46 numéros d'une Foire Aux Questions (FAQ) quotidienne, il publie désormais une newsletter hebdomadaire. Nous la reproduisons ici avec son aimable autorisation. 

Sa FAQ a connu un succès phénoménal. À l'origine destinée aux professionnels de son service, elle est maintenant traduite en plusieurs langues. Dans son interview, Frédéric Adnet revient sur ce succès et explique son attachement à l'Evidence-based medicine. 

Frédéric Adnet est également l'auteur de l'ouvrage Les Fantassins de la République - Urgence COVID, un printemps en enfer, paru en octobre 2020.

INDEX et liste des FAQ / Newsletters


NEWSLETTER N°29 (24 novembre 2020)


e34e11d6.jpeg
ÉPIDÉMIOLOGIE


Enfin une bonne nouvelle : l'immunité durerait plus de huit mois

La réponse immunitaire au SARS-CoV-2 pourrait durer plus de temps que généralement admis. Plusieurs travaux estimaient l’immunité efficace suite à une infection au SARS-CoV-2 à environ quatre mois (newsletter n°26). Elle pourrait durer plus d’un an ! 

Un travail s’est attaché à suivre 185 adultes guéris de la Covid-19. Les chercheurs ont observé l’immunité cellulaire médiée par les lymphocytes B qui conservent la «mémoire» du SARS- CoV-2 et qui sont responsables de la production d’anticorps spécifiques dirigés contre la protéine S du virus. Ceux-ci étaient toujours actifs et leurs concentrations étaient plus importantes à six mois de l’infection comparé à un mois (bioRxiv, non encore reviewé ; 16 novembre 2020). 

On attend le vaccin ! 

[Merci au Dr Xavier Fryde]


Les masques hors domicile, ça ne sert à rien ?

Un article à contre-courant vient d’être publié dans Annals of Internal Medicine (un journal très sérieux classé dans le top10 des meilleurs journaux scientifiques en médecine). Des auteurs danois ont voulu vérifier si le conseil de porter un masque chirurgical hors de chez soi pouvait réduire la transmission du virus (Ann Intern Med ; 18 novembre 2020). Pour ceci, ils ont utilisé une méthodologie que l’on emploie plutôt pour des essais cliniques médicamenteux en constituant deux groupes randomisés :
- un groupe où il était recommandé de porter un masque (avec des conseils de bonnes pratiques) hors du domicile avec la fourniture de 50 masques par personne (N=2.392),
- un groupe contrôle sans ces recommandations (N=2.470). 

Cette étude ne permet pas d’affirmer (± comme certains le font) que le port généralisé du masque et notamment à l’intérieur, est inutile.


Les masques hors domicile, c'est efficace ?

Une vaste enquête américaine montre l’efficacité du port du masque à l’extérieur. Le 2 juillet 2020, le gouverneur du Kansas a promulgué une loi obligeant de porter le masque dans tous les lieux publics. Une enquête épidémiologique sur la diffusion de l’épidémie a comparé la période 1er juin - 2 juillet 2020 et la période 3 juillet-23 août 2020 (Mortality and Morbidity Weekly Report ; 20 novembre 2020).

Deux enseignements : 

[Merci au Dr Axel Ellrodt]


Les écoles : faut-il les fermer ou les laisser ouvertes ?

Un travail de simulation intéressant a été publié par des chercheurs américains. Devant le constat que la fermeture d’écoles primaires allait abaisser le niveau scolaire, et que la baisse du niveau scolaire est corrélée à une diminution de l’espérance de vie, les auteurs ont estimé les années d’espérance de vie perdues par cette fermeture (JAMA network ; 12 novembre 2020).

Le résultat de cette balance un peu morbide penche pour l’ouverture des écoles avec une probabilité de 98,1% que cette mesure diminuerait le nombre d’années d’espérance de vie perdues. 

Retournons à l’école !


PCR : faire plus ou faire mieux ?

L’arrivée de RT-PCR rapides (technologie RT-LAMP) ou des tests antigéniques permet une réponse rapide au prix d’une baisse de la performance (de la sensibilité). D’où deux techniques sur le marché : la technique de référence (RT-PCR) et les techniques rapides.

Quelle est la meilleure stratégie ? Une étude répond à cette question : il faut faire des tests massifs et répétés moins performants (SciencesAdvances ; 20 novembre 2020) ! 

En se basant sur la cinétique d’évolution de la charge virale dans une population simulée de 10.000 patients infectés, les auteurs ont pu mettre en évidence les effets de ces deux politiques de testing : un test avec une «haute sensibilité» (seuil de détection à 103 copies/mL) et un test plus fréquent à «basse sensibilité» (seuil de détection à 105 copies/mL). 

Vive les tests rapides !


2f6ca3bd.jpg
CLINIQUE


Le diaphragme, nouvelle victime du virus ?

Nous savons que le sevrage (c'est-à-dire le retrait de la ventilation mécanique) des patients ventilés mécaniquement est difficile et que la durée de la ventilation artificielle des patients Covid-19 est souvent longue, source d’une morbi-mortalité importante. Des médecins légistes se sont demandés si le diaphragme des patients Covid-19+ sévères pouvait participer à ce sevrage difficile, le diaphragme étant notre principal muscle respiratoire (JAMA Internal Medicine ; 16 novembre 2020). 

Bref, le diaphragme des patients Covid-19 semble plus malade que le diaphragme des patients témoins. Même si cela ne semble pas un facteur déterminant, cette atteinte diaphragmatique pourrait jouer un rôle dans la difficulté du sevrage.
 



perfusion.jpg
TRAITEMENT


Le traitement de Trump homologué

Le président Trump a bénéficié précocement d’une administration d’un cocktail d’anticorps monoclonaux qui vient de recevoir une autorisation de mise sur le marché en urgence (EUA) de la part des autorités américaines (Food and Drug Administration - Communiqué de presse ; 21 novembre 2020). 

Ce n’est pas une révolution, mais bon, puisque ça a marché sur Trump, pas besoin d’essais cliniques !


Remdesivir, début d'un scandale ?

Le remdesivir, un médicament antiviral commercialisé par le laboratoire Gilead®, est l’objet d‘études contradictoires. 

Deux journaux de tout premier plan (Sciences ; 28 octobre 2020, BMJ ; 20 novembre 2020) ont dénoncé cette escroquerie. L’OMS vient de décréter officiellement que le remdesivir ne servait à rien !

Business as usual…



Vous êtes médecin ?
Pour recevoir une sélection de nos articles ou les commenter, il vous suffit de vous inscrire.
Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.