Comment vivre avec des troubles bipolaires ?

Les troubles bipolaires (anciennement psychose maniaco-dépressive) se caractérisent par une alternance de phases dépressives et de manie, entrecoupées de périodes de guérison. Ils sont classés en trois types selon leur sévérité, dont le type I, le plus grave, qui se manifeste par d’importants épisodes maniaques et dépressifs. Les causes de ces t

Les troubles bipolaires (anciennement psychose maniaco-dépressive) se caractérisent par une alternance de phases dépressives et de manie, entrecoupées de périodes de guérison. Ils sont classés en trois types selon leur sévérité, dont le type I, le plus grave, qui se manifeste par d’importants épisodes maniaques et dépressifs. Les causes de ces troubles sont mal connues : on évoque la génétique, mais aussi l’histoire personnelle du patient.

1 à 2 % de la population (les hommes autant que femmes) souffriraient d’accès maniaco-dépressifs. Dans les formes les plus graves, cette maladie empêche une intégration socio-professionnelle, entraîne une désocialisation et d’importantes dépressions pouvant aller jusqu’à la tentative de suicide.

Une maladie durable

Les troubles bipolaires persistent généralement plusieurs années, parfois même à vie. Ils peuvent s’atténuer ou au contraire s’aggraver avec le temps. Les épisodes de dépressions se manifestent par une tristesse, une irritabilité et une perte d’émotion. Ils peuvent durer six à douze mois s’ils ne sont pas pris en charge. A l’inverse, pendant les phases maniaques ou hypomaniaques (manie de faible degré), le patient se sent euphorique, particulièrement heureux sans raison apparente et hyperactif. Il peut se mettre en danger par des situations à risque à cause de l’altération de son jugement. Ces phases maniaques durent de quelques jours à six mois sans traitement.

Entre ces deux accès, le patient se sent normal, d’humeur euthymique. Le nombre d’accès maniaco-dépressifs, leur nature et leur sévérité sont très variables selon les personnes, chacun vivant sa maladie d’une manière différente.

Un traitement médicamenteux pour prévenir les crises

Un traitement médicamenteux est prescrit et administré pendant les crises. En cas d’épisode dépressif, on préconise les anxiolytiques et antidépresseurs. Pendant les épisodes maniaques, le patient prendra plutôt des sédatifs neuroleptiques, des hypnotiques et/ou des thymorégulateurs.

En dehors des crises, les thymorégulateurs, dont le lithium, sont d’ailleurs utilisés pour prévenir le risque de rechute. Le divalproex de sodium et la carbamazépine sont aussi employés en tant que stabilisateur de l’humeur. Enfin, les électrochocs agissent sur les troubles de l’humeur les plus graves, autant de dépression que de manie.

Une prise en charge multidisciplinaire : retrouver une vie « normale »

Le traitement des troubles bipolaires ne s’arrête pas aux médicaments. Des séances de psycho-rééducation sont souvent proposés, pour apprendre au malade à vivre avec sa maladie, ainsi que de conseiller ses proches, qui se retrouvent souvent démunis. En effet, l’entourage est un facteur prédominant dans l’amélioration des troubles bipolaires, s’il se montre disponible pour le patient. Le rétablissement passe par une réintégration sociale et professionnelle, que les proches peuvent faciliter, avec l’aide de psychologues et d’assistants sociaux le cas échéant.

De nombreuses techniques existent pour gérer la maladie. Elles passent par une gestion du stress (qui peut déclencher les troubles), la reconnaissance des signes avant-coureurs, une gestion des relations personnelles, etc. Des conseils hygiéno-diététiques doivent également être suivis : l’exercice physique régulier, un régime alimentaire sain et un sommeil efficace participent à réduire les accès maniaco-dépressifs. A l’inverse, l’alcool, les drogues et l’isolement sont des facteurs déclenchants.

Texte : sb / esanum

Photo : luisrsphoto /Shutterstock

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.