Influences génétiques et environnementales sur la variation de taille

La taille est une variable anthropométrique largement utilisée de part sa facilité de mesure, sa distribution normale et sa relative stabilité à l’âge adulte. La variation de taille est sujette à peu d’études. Contexte Des études de familles, comprenant gémellités et adoptions ont permis de déterminer le caractère héréditaire polygénique d

La taille est une variable anthropométrique largement utilisée de part sa facilité de mesure, sa distribution normale et sa relative stabilité à l’âge adulte. La variation de taille est sujette à peu d’études.

Contexte
Des études de familles, comprenant gémellités et adoptions ont permis de déterminer le caractère héréditaire polygénique de la taille. Si la génétique semble plus intervenir dans la variation de la taille pendant l’adolescence, des facteurs environnementaux comme la nutrition et les infections, participeraient à la variation de la taille durant toute la croissance, et l’enfance serait la phase la plus sensible. Peu d’études se sont focalisées sur les détails de la variation génétique et environnementale de la taille pendant l’enfance et l’adolescence. De plus, si le sexe est un facteur déterminant évident, son implication dans les contributions génétiques et environnementales de la variation de taille est méconnue. Il en est de même pour l’origine ethnique des populations.

Étude et méthodes
Une étude récente publiée dans Scientific Reports (DOI: 10.1038/srep28496) a été menée pour analyser les contributions génétiques et environnementales sur la variation de la taille pendant la croissance humaine, les différences liées au sexe, et l’influence de la localisation géographique/culture. L’étude est basée sur les données de 45 cohortes de jumeaux, comprenant 180’520 mesures appariées et 20 pays différents. Les données de taille entre 0.5 et 19.5 ans sont groupées par classes d’âge d’une année (âge 1 = 0.5 à 1.5 an). Le statut monozygote (MZ) ou dizygote (DZ) des paires de jumeaux rend possible l’analyse statistique de la variation de taille selon les effets génétiques additifs (A) ou dominants (D) et selon les effets environnementaux communs (C) ou uniques (E). Pour l’analyse ethnique, les données ont été séparées en trois groupe “Europe”, “Amérique du nord et Australie” et “Asie de l’est”.

Résultats
Des statistiques descriptives classiques sont observées, à savoir une augmentation de la taille avec l’âge pour les deux sexes, une taille supérieure pour les garçons sauf vers 11/12 ans (puberté chez les filles), et une variation de taille entre les classes d’âge en augmentation jusque 12/13 ans. De plus, la taille moyenne est supérieure en Europe, Amérique du nord et Australie, et plus faible en Asie de l’est à tout âge pour les deux sexes.
La part de variation de taille expliquée génétiquement est minimale à l’âge 1 (environ 40%), augmente pendant l’enfance, et est supérieure à 70% pendant l’adolescence. La part attribuée aux facteurs environnementaux communs entre les 2 jumeaux suit une tendance inverse (50% à l’âge 1, <20% à l’adolescence). Enfin, les facteurs environnementaux non-partagés par les 2 jumeaux ne montrent pas de tendance liée à l’âge, prenant part pour environ 1% de la variation de taille. Malgré les différences de taille liées au sexe, ces profils sont similaires chez les garçons et filles.
Dans le cas des jumeaux DZ de sexes opposés, la corrélation de l’effet des facteurs génétiques est inférieure à 0.5 à tout âge (tendance minimale à l’adolescence), suggérant des effets dépendant du sexe.
L’analyse de l’influence des facteurs génétiques sur la variation de taille dans les trois régions (Europe, Amérique du nord et Australie, et Asie de l’est) montre un même profil de proportion croissante pendant l’enfance, de façon plus nette pour l’Europe du fait du plus grand nombre de données disponibles (131’856 mesures appariées). Cependant, les parts de variation de taille liées aux facteurs génétiques et environnementaux varient selon la région.

Conclusions
Les facteurs environnementaux partagés entre deux jumeaux ont une forte influence sur la variation de taille pendant l’enfance et persistent légèrement au début de l’âge adulte. La part génétique de cette variation augmente régulièrement pendant l’enfance pour atteindre un pic correspondant à l’âge de puberté. Cet aspect génétique semble lié au sexe, en particulier pendant l’adolescence, et est plus importante dans les régions Amérique du nord, Australie et Europe en comparaison de l’Asie de l’est. Malgré des différences ethniques et culturelles, l’influence génétique est globalement très importante dans la variation de taille. Il serait intéressant d’étudier spécifiquement les gènes impliqués pour déterminer s’il survient une activation séquentielle de ces gènes selon l’âge.

Texte : jd / esanum
Photo : xef / Shutterstock


Découvrez d’autres comptes-rendus d’études ici : COMPTES-RENDUS D’ETUDES

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.