USA : à la poursuite de l'insuline low cost

Aux USA, le prix de l’insuline suscite une indignation grandissante. Le fabricant Eli Lilly a donc proposé une version low cost de son insuline phare, l’Humalog. Deux sénateurs ont traqué ce générique dans les pharmacies. D’après leur rapport, il n'est que très peu disponible. La solution consisterait plutôt à réduire le prix de l’insuline standard.

Aux USA, le prix de l’insuline suscite une indignation grandissante. Le fabricant Eli Lilly a donc proposé une version low cost de son insuline phare, l’Humalog. Deux sénateurs ont traqué ce générique dans les pharmacies. D’après leur rapport, il n'est que très peu disponible. La solution consisterait plutôt à réduire le prix de l’insuline standard.

La flambée des prix

30 millions d’Américains sont diabétiques. Faute de n’avoir pu se procurer d’insuline, au moins douze d’entre eux sont morts au cours des trois dernières années. Un américain diabétique sur quatre déclare avoir rationné sa consommation, quitte à «sauter» des doses, en raison du prix élevé du médicament.

Trois sociétés pharmaceutiques - Sanofi, Novo Nordisk et Eli Lilly - produisent plus de 80% de l'insuline mondiale et sont peu soumis à la concurrence des génériques. Conséquence : les prix augmentent régulièrement.

Les experts estiment que l'insuline pourrait être produit de façon rentable pour 7 à 11 $ par patient et par mois. Depuis les années 1990, son prix a pourtant augmenté de 1200 %, doublant même entre 2012 et 2016. 10 ml d'Humalog coûtaient 35 $ en 2001, 275 $ aujourd’hui. Sans rabais, un patient non assuré doit donc débourser plus de 1 000 $ par mois.    

Les fabricants assurent pourtant avoir dû consentir des rabais de plus en plus important aux gestionnaires des assurances-maladies afin que l’insuline reste remboursée. Face à la pression de l’opinion publique - dont des manifestations devant leurs bureaux - mais aussi à la préoccupation des États qui commencent à  légiférer pour contenir les prix, les fabricants ont pris des mesures.       

Sanofi et Novo Nordisk proposent désormais un forfait à 99 $ par mois pour couvrir les besoins en insuline de la plupart des patients. Eli Lilly a pour s apart choisi de produire un «générique autorisé» de son produit phare, l’Humalog.   

 

insulin.webp

Crédits : Shayanne Gal/Business Insider

 

Lispro Injection, moins chère… si on la trouve 

En mars 2019, Eli Lilly annonçait donc la mise à disposition d’une insuline d’action rapide à moitié prix. Unique différence entre Humalog et Lispro, le packaging. Une telle pratique permet à la firme de retarder l’arrivée sur le marché de «vrais» génériques produits par des concurrents. Le fabricant s’était aussi engagé à rendre ce produit largement disponible dans les officines. Dans un rapport1 publié en décembre, les sénateurs Elizabeth Warren et Richard Blumenthal montrent qu’il n’en est rien. 

Ils ont réalisé un sondage téléphonique auprès de 386 pharmacies de 50 États - moitié indépendantes, moitié franchisées - pour savoir si Lispro était disponible. Dans 83 % des cas, Lispro n’était pas en stock. Et 69 % des pharmacies qui n'en disposaient pas ont indiqué ne pas pouvoir le commander. In fine, seules 58% des officines ont pu fournir ou commander ce produit. De nombreux pharmaciens ne connaissaient pas l’existence de Lispro. 

Les pharmaciens indépendants semblent globalement mieux informés : 20% d’entre eux avaient Lispro en stock, versus 14% des franchisés. Parmi eux, 6 sur 10 chez les indépendants et 4 sur 10 chez les franchisés proposaient spontanément le générique. Parmi celles qui proposaient d’en commander figuraient 60 officines indépendantes versus 38 franchisées. 

Plus simple : baisser le prix de l’Humalog ?  

Ce sondage montre qu’Eli Lilly a négligé d’informer correctement les patients et les pharmaciens. Surtout, il n’a pas choisi la politique la plus simple, efficace et durable, pourtant appliquée à l’étranger : baisser le prix de l’Humalog. Au Canada, un flacon coûte seulement 32 $.

Le PDG d’Eli Lilly, David Ricks, a déclaré sur CNBC que les conclusions tirées dans le rapport des sénateurs sont «absurdes», rejetant la faute sur les intermédiaires. Les grossistes préfèreraient proposer des produits plus onéreux, afin de pouvoir octroyer des rabais plus importants. Il donne l'exemple d'un grossiste d’envergure qui aurait tout simplement refusé de référencer le générique. 

Sources :
- Inaccessible Insulin: The Broken Promise of Eli Lilly’s Authorized Generic.
Prepared by the Offices of U.S. Senator Elizabeth Warren and U.S. Senator Richard Blumenthal. December 2019
https://www.fdanews.com/ext/resources/files/2019/12-16-19-InaccessibleInsulinreport.pdf?1576536304
- Sagonowsky E. Sense or 'nonsense'? Senators blast Lilly's generic insulin, but CEO Ricks strikes back.
FiercePharma. Dec 18, 2019
- Berkeley LJ. Elizabeth Warren claims Eli Lilly failed on cheaper insulin. CEO says ‘nonsense’
CNBC. Dec 17, 2019

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.