esanum is an online network for approved doctors

esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.

Tatouages : les dermatologues alertent sur les risques

Les tatouages sont très populaires. Mais les risques à long termes sont méconnus, tout comme les complications liées à leurs enlèvements.

Les tatouages sont à la mode.

On estime qu'une personne sur quatre âgée de 25 à 34 ans porte maintenant un tatouage. Cependant, des recherches sont toujours en cours pour déterminer ce que le colorant peut faire à long terme.

Le retrait des tatouages par laser est risqué selon les experts. "Les particules de pigment dans la peau éclatent en de minuscules parties individuelles sous l'action de températures élevées et sont ensuite transportées par le système lymphatique ", a expliqué la Société allemande de Dermato-chirurgie lors d'une conférence à Dresde vendredi. "La teinture noire est la plus facile à enlever car ce sont les couleurs foncées qui absorbent le plus d'énergie ", explique le directeur de la conférence, Jörg Laske. Le bleu, le vert et le rouge s'avéreraient cependant problématiques : "Il faut plus de séances, et il y a souvent des restes.

Détection partielle de composés très toxiques

Le risque de fragmentation des pigments colorés en composants toxiques ou cancérigènes fait toujours l'objet de recherches. L'Office fédéral de l'évaluation des risques, par exemple, a mis en évidence des composés volatils et hautement toxiques comme l'acide cyanhydrique ou le benzène pour l'irradiation laser du pigment bleu phtalocyanine de cuivre : "Le développement technique va du nano au picolaser, qui devrait réduire davantage les effets secondaires du traitement laser tels que les brûlures et les cicatrices avec des impulsions d'énergie encore plus courtes. Cependant, cela ne change pas les risques des tatouages et leur enlèvement."

Mais le tatouage lui-même est problématique selon les experts. "Ceux qui se font tatouer acceptent des risques, dont certains n'ont pas encore fait l'objet de recherches plus approfondies. Les conséquences possibles à long terme pourraient être des modifications de la peau nodulaire ou des allergies de contact. Selon Laske, les colorants rouges en particulier causent des problèmes considérables. Depuis 2009, il existe un règlement sur les remèdes pour les tatouages avec une liste négative de substances qui ne devraient pas être incluses dans les couleurs. Cependant, selon les experts, de nombreux tatoueurs n'utilisent pas de produits locaux, mais achètent des peintures des États-Unis et d'Asie via Internet. Leur composition est souvent inconnue. On estime que jusqu'à 27 pour cent des tatouages ont des complications.