Rituximab en essai de phase 3 contre le lymphome de Burkitt

Le lymphome de Burkitt (LB) est un cancer du tissu lymphoïde, ganglionnaire, ou extra-ganglionnaire. Il représente 40% des cas de lymphome non-Hodgkinien pédiatriques, et moins de 5% des lymphomes chez l’adulte. Contexte Le pronostic d’un LB adulte est pauvre, avec une survie à 2 et 5 ans comprise entre 50 et 65%. Ce taux descend à 30% si le sys

Le lymphome de Burkitt (LB) est un cancer du tissu lymphoïde, ganglionnaire, ou extra-ganglionnaire. Il représente 40% des cas de lymphome non-Hodgkinien pédiatriques, et moins de 5% des lymphomes chez l’adulte.

Contexte
Le pronostic d’un LB adulte est pauvre, avec une survie à 2 et 5 ans comprise entre 50 et 65%. Ce taux descend à 30% si le système nerveux central (SNC) ou la moelle osseuse (MO) sont atteints. Chez les enfants, le développement d’une chimiothérapie courte mais agressive permet d’obtenir des taux de survie supérieurs à 90%, même en cas d’atteinte du SNC ou de la MO. Adapté et appliqué à l’adulte, ce modèle thérapeutique est à l’origine de taux de survie dépassant régulièrement les 70%. Des études sur groupe unique suggèrent un bénéfice de l’addition du Rituximab (anticorps monoclonal dirigé contre le marqueur membranaire CD20) à la chimiothérapie.

Etude et méthodes
Un essai clinique de phase 3 a été mené en France et publié récemment dans le journal The Lancet (DOI: 10.1016/S0140-6736(15)01317-3) afin d’évaluer l’effet de l’ajout du Rituximab à une chimiothérapie standard de lymphome malin B (LMB). Des patients adultes (n=260) atteints d’un LB (incluant la leucémie de Burkitt) ont été recrutés entre 2004 et 2010, et groupés selon la sévérité de la maladie (groupe B sans atteinte SNC ou MO, n=124 et groupe C avec atteinte SNC ou MO, n=136). Les patients du groupe C ont également été stratifiés selon l’âge (<40, [40-60] et >60 ans) et l’atteinte du SNC (oui/non). L’attribution du traitement LMB ou LMB+Rituximab (infusion de 375mg/m² aux jours 1 et 6 des deux cycles “d’induction” de la chimiothérapie) a été réalisée aléatoirement parmi tous les patients (n=60 dans le groupe B et n=70 dans le groupe C). La principale observation de cette étude est la survie sans événement (EFS; sont considérés: changement de traitement, rechute après réponse complète au traitement, progression après réponse partielle au traitement, décès) après 3 ans.

Résultats
La médiane de la période de suivi est à 38 mois après randomisation. Pendant cette durée, le taux d’EFS constaté est de 69%. L’échec à l’EFS est rencontré pour 26% et 36% des patients traités avec ou sans Rituximab, respectivement, avec une mortalité observée dans ces 2 catégories de 19% et 29%. Les patients traités avec Rituximab bénéficient ainsi d’un meilleur EFS à 3 ans (75 vs. 62%, p=0.024) et d’un meilleur taux de survie global à 3 ans (83 vs. 70%, p=0.011).
La toxicité liée à la chimiothérapie LMB concerne principalement le risque infectieux et des événements hématologiques nécessitant des transfusions sanguines. Aucune différence significative de toxicité liée à l’utilisation du Rituximab n’est observée (infection majeure: 17 vs. 15% et durée de neutropénie de grade 4: 3.38 vs. 3.31 jours/cycle, avec et sans Rituximab respectivement).

Conclusions
Cette étude randomisée révèle des effets bénéfiques de l’ajout de Rituximab en terme d’EFS et de survie globale à 3 ans dans le traitement par chimiothérapie de cas de lymphome de Burkitt chez des patients adultes. L’incidence et la sévérité des effets néfastes du traitement LMB standard ne sont pas modifiées par l’ajout des 4 infusions totales de Rituximab. Les auteurs ouvrent la porte à de futures améliorations de la chimiothérapie contre le lymphome de Burkitt, notamment chez des sujets âgés, car l’amélioration de la survie globale était ici maximale pour les sujets de moins de 40 ans, et une concentration d’hémoglobine <100 g/L et une albumine <30 g/L sont apparues comme facteurs de pronostic du lymphome de Burkitt.

Texte: jd / esanum
Photo: royaltystockphoto.com / Shutterstock


Découvrez d’autres comptes-rendus d’études ici : COMPTES-RENDUS D’ETUDES

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.