Risque cardiaque accru après un traitement contre le cancer du sein

Des études à long terme ont indiqué dans les cas de cancers du sein un risque plus élevé de maladie cardiaque suite à une radiothérapie et/ou chimiothérapie. Des résultats corroborés par une récente étude de cohorte, qui apporte une preuve statistique.

La radiothérapie et la chimiothérapie augmentent le risque de pathologie cardiaque après un cancer du sein

La radiothérapie et la chimiothérapie réduisent considérablement le taux de récurrence et la mortalité, en particulier dans les premiers stades du cancer du sein. Mais des études à long terme ont indiqué un risque plus élevé de maladie cardiaque suite à ces thérapies intensives. Des résultats corroborés par une récente étude de cohorte, qui apporte une preuve statistique.

Grâce à la détection précoce et à des traitements de plus en plus ciblés, un grand nombre de personnes survivent aujourd’hui à un cancer. Les objectifs de ces traitements sont désormais élargis, en particulier dans les premiers stades de la maladie, et intègrent la qualité de vie des patients.

Cependant, des études mettent en garde depuis un certain temps déjà contre les effets tardifs de certaines procédures, telles que la radiothérapie ou la chimiothérapie. Dans ces deux cas, il semble que les femmes présentent un risque cardiaque nettement plus élevé après un cancer du sein.

Pour clarifier cette relation entre le traitement anti-tumoral et la mortalité d’origine cardiaque, des données provenant de près de 2 millions de femmes atteintes d’un cancer du sein (dans 22 pays et sur la période 1987- 2002) ont été incluses dans l’étude de cohorte. Environ un million de ces femmes avaient reçu une radiothérapie leur traitement, tandis que plus de 220.000 avaient reçu une chimiothérapie. Plus de 300.000 patientes ont également été traitées par une approche thérapeutique endocrinienne. Au total, 55.264 femmes sont décédées de pathologies cardiaques.

Un risque cardiaque plus élevé après un cancer du sein gauche

Il est évident que la localisation du carcinome mammaire joue un rôle décisif. Les données ont montré que les tumeurs du côté gauche en particulier exercent un grand stress sur le cœur des patientes qui subissent une radiothérapie.

Par exemple, les chercheurs ont constaté que le risque relatif (RR) de décès cardiaque en comparaison entre les tumeurs du côté gauche et celles du côté droit après une radiothérapie était de 1,13 (IC à 95 % : 1,09-1,17). Le risque était le plus élevé pour les femmes jeunes (RR = 1,46 à 40 ans ; RR = 1,20 entre 50 et 59 ans ; RR = 1,08 pour les femmes de plus de 70 ans).

Si les femmes atteintes de tumeurs du côté gauche ont reçu une chimiothérapie en plus de la radiothérapie, le risque relatif est même passé à 1,42. En outre, le risque de décès d’origine cardiaque a augmenté avec le nombre d’années depuis lesquelles le cancer a été diagnostiqué dans le sein gauche :

Est-ce pertinent pour la pratique ?

Ces travaux montrent de manière très impressionnante que les femmes atteintes d’un cancer du sein du côté gauche - traité par radiothérapie et éventuellement chimiothérapie - présentent toujours un risque cardiaque accru des années après la thérapie. Plus les femmes étaient jeunes au moment du traitement du cancer, plus leur risque augmente avec le temps.

Ces résultats signifient que le traitement de ces femmes ne doit pas s’arrêter après la thérapie anticancéreuse elle-même. Le risque cardiaque, en particulier dans la constellation «femme jeune + carcinome mammaire gauche + radiothérapie avec ou sans chimiothérapie supplémentaire» devrait alerter sur l’importance d’un suivi cardiovasculaire à vie.


Source :

Henson KE et al., Cardiac mortality after radiotherapy, chemotherapy and endocrine therapy for breast cancer: Cohort study of 2 million women from 57 cancer registries in 22 countries.
International Journal of Cancer 2020 - https://doi.org/10.1002/ijc.32908

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.