Première mondiale : un patient atteint d'arythmie ventriculaire traité par des protons

En Italie, un patient souffrant d'une arythmie ventriculaire grave a été traité avec des protons. L’objectif : frapper avec un maximum de précision la zone du cœur responsable. L’utilisation de protons a permis de réduire l’impact sur les tissus environnants.

L'arythmie ventriculaire génère des impulsions électriques non synchronisées qui peuvent entraîner un arrêt cardiaque. Pour l'arrêter, il est nécessaire d'intervenir directement sur la partie du cœur où les impulsions arythmiques sont générées. Pour la première fois, un patient a été traité avec un faisceau de protons. L’impact sur les tissus environnants a été très faible.

La décision d'utiliser l'hadronthérapie aux protons pour le traitement d'une pathologie cardiaque est venue de la nécessité de combattre une forme particulièrement agressive d'arythmie ventriculaire. Celle-ci n'avait pas répondu aux traitements successifs : médicaments, ablation invasive par radiofréquence et chirurgie du système nerveux cardiaque. En raison des altérations continues du rythme cardiaque du patient, son pronostic vital était compromis.

Les protons, un impact moindre que les photons

«En général, l'approche pharmacologique, la chirurgie et la radiofréquence sont efficaces pour détecter l'arythmie» explique le Dr Roberto Rordorf, chef de l'unité Cardiologie de la Policlinico San Matteo. «La radiothérapie par photons a déjà été utilisée expérimentalement et dans de rares cas pour traiter certaines formes d'arythmie. Mais il a été choisi cette fois de procéder avec des protons, qui garantissent un impact beaucoup plus faible sur les tissus délicats environnants. Jusqu'à présent, l'utilisation de particules lourdes (protons, ions carbone) n'est documentée dans la littérature scientifique internationale que sur des modèles animaux.»

Le Centre national d'hadronthérapie oncologique (CNAO - Pavie, Italie) est l'un des 6 centres au monde équipés d'accélérateurs capables de générer des faisceaux de protons et d'ions carbone, généralement utilisés pour le traitement de tumeurs radio-résistantes et inopérables. L'application à la cardiologie a cardiologie est une voie totalement nouvelle. L'intervention a été approuvée par le Comité d'éthique de la Policlinico San Matteo, dont dépend le CNAO.

Le patient de 73 ans souffrait d'une forme sévère de cardiomyopathie dilatée. Des arythmies ventriculaires avaient déjà causé des arrêts cardiaques répétés. Le 13 décembre 2019, il a subi un traitement par protonthérapie. La zone à traiter a été déterminée grâce à l'utilisation de cartes d'activation cardiaque haute définition intégrées aux images tomodensitométriques. Pendant cette unique séance un faisceau de protons a frappé le site de l'arythmie. Après l'intervention, le patient n’a présenté aucune récidive. Il est actuellement dans un service de réadaptation.


Si vous êtes inscrit.e sur esanum.fr, vous avez la possibilité de commenter cet article. 
 

Source :  CNAO, janvier 2020

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.