Une surconsommation de poisson pendant la grossesse augmente le risque de surpoids de l’enfant.

Une étude parue dans le “Journal of the American Medical Association Pediatrics” et intitulée : “Fish Intake in Pregnancy and Child Growth” ( doi:10.1001/jamapediatrics.2015.4430) révèle qu’une consommation importante de poissons chez les femmes enceintes peut influer sur la santé de l’enfant et plus particulièrement sur son système endocrinien.

Une étude parue dans le “Journal of the American Medical Association Pediatrics” et intitulée : “Fish Intake in Pregnancy and Child Growth” ( doi:10.1001/jamapediatrics.2015.4430) révèle qu’une consommation importante de poissons chez les femmes enceintes peut influer sur la santé de l’enfant et plus particulièrement sur son système endocrinien.

Il s’agit ici d’un essai européen multicentrique de population. Entre 1996 et 2011, 26 184 femmes enceintes et leurs enfants ont été suivis à un intervalle de deux ans, jusqu’à l’âge de six ans. L’influence de la consommation de poissons durant la grossesse sur la santé de l’enfant a été évaluée.

Les chercheurs ont ainsi découvert, que la consommation régulière de poisson pendant la grossess (>3 fois/semaine) été associée à un risque associé de croissance rapide du nourrisson (odds ration de 1,22) et un risque augmenté de surpoids/obésité à 4 ans (OR, 1.14 [95% CI, 0.99-1.32]) et à 6 ans (OR, 1.22 [95% CI, 1.01-1.47]), en comparaison à une consommation moindre de poisson pendant la grossesse ( une fois par semaine ou moins). Par ailleurs, l’impact de la consommation de poissons sur la croissance était plus important chez les filles que chez les garçons.

Pour les chercheurs, la contamination des poissons par les polluants organiques et notamment par des perturbateurs endocriniens est une explication possible au phénomène. Néanmoins le poisson contient des nutriments importants au développement du foetus, c’est pourquoi sa consommation ne doit pas être évitée, mais seulement limitée.

Les résultats publiés s’accordent aux recommandations de la FDA et EPA. Ces deux agences gouvernementales américaines avaient, en 2014, encouragé les femmes enceintes à restreindre leur consommation de poisson afin de limiter l’exposition du foetus au mercure. Cependant, ces résultats n’apportent pas de réponse précise sur la quantité optimale ou les types de poisson à consommer durant la grossesse.

Texte : esanum / pg

Photo : Iakov Filimonov / Shutterstock


Découvrez d’autres comptes-rendus d’études ici : COMPTES-RENDUS D’ETUDES

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.