Un traitement préventif pour protéger les bébés de mères séropositives lors de l’allaitement

Dans le cadre d’un essai clinique randomisé contrôlé (DOI: http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(15)00984-8) réalisé au Burkina Faso, en Afrique du Sud, en Ouganda et en Zambie et publié dans The Lancet, les chercheurs ont administré un traitement antirétroviral préventif à des bébés allaités par des mères séropositives, qui ne pouvaient elles-mê

Dans le cadre d’un essai clinique randomisé contrôlé (DOI: //dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(15)00984-8) réalisé au Burkina Faso, en Afrique du Sud, en Ouganda et en Zambie et publié dans The Lancet, les chercheurs ont administré un traitement antirétroviral préventif à des bébés allaités par des mères séropositives, qui ne pouvaient elles-mêmes pas suivre de thérapie antirétrovirale (CD4 >350 cellules par μL).

Entre le 16 novembre 2009 et le 7 mai 2012, 1273 enfants nés de mères séropositives ont été enrôlés et randomisés pour l’étude. Au final les données de 1236 ont été analysées : 615 ont reçu une combinaison de lopinavir-ritonavir, et 621de la lamivudine. Il s’agit dans les deux cas d’antirétroviraux utilisés pour empêcher la transmission du VIH par le lait maternel. Pendant la période de l’étude, 17 infections au VIH-1 ont été diagnostiquées (huit dans le groupe lopinavir–ritonavir et neuf dans le groupe lamivudine). Près de la moitié d’entre elles sont arrivées après six mois d’allaitement, alors que l’exposition au VIH était déjà réduite. Ce qui confirme le risque de transmission de la mère à l’enfant, même dans les phases tardives de l’allaitement.

En conclusion l’étude a mis en évidence, que le taux de transmission post-natale du VIH-1 sur cinquante semaines d’allaitement et de traitement aux antirétroviraux est faible. En effet, ce dernier s’élève à 1,4 %, soit le taux le plus bas jamais observé dans une étude. Il apparaît par ailleurs, nécessaire, d’étendre la prophylaxie à toute la durée de l’allaitement et d’informer les mères séropositives des risques persistant de transmission.

Il est par ailleurs important de rappeler que dans ces régions du monde, l’allaitement est difficilement remplaçable par le lait artificiel, car les mauvaises conditions d’hygiène notamment en ce qui concerne l’eau, représentent un trop gros risque sanitaire.

Texte : esanum / pg

Photo : veleknez / Shutterstock.com

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.