Masques : les traiter pour les réutiliser ?

Réutiliser les masques chirurgicaux et FFP2… Une task force se penche sur la question de la décontamination des masques. L’objectif : éliminer la charge virale d’un masque après son utilisation, tout en conservant son niveau de performance.

Réutiliser les masques chirurgicaux et FFP2…
Une task force se penche sur la question de la décontamination des masques. L’objectif : éliminer la charge virale d’un masque après son utilisation, tout en conservant son niveau de performance.  

Le CNRS et le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) ont réuni des médecins, des scientifiques et des industriels. Première étape pour le CHU Grenoble-Alpes : élaborer un protocole pour collecter des masques usagés et les compacter.

Les pistes

  1. Irradiation par des rayonnements gamma ou bêta
    Le 20 mars, des essais d’irradiation ont été effectués sur un premier paquet. En parallèle, le CEA et le Centre de recherches sur les macromolécules végétales du CNRS ont commencé à étudier les effets d’une telle irradiation sur le polypropylène, dont sont composés les masques. De son côté, l’Institut national de recherche et de sécurité et un laboratoire de Génie des procédés-Environnement-Agro-alimentaire ont conçu un banc de test pour évaluer la performance des masques chirurgicaux ainsi traités. Enfin, le service de bactériologie du CHU a tester l’efficacité anti-bactérienne du procédé.  
     
  2. Lavage avec un détergent à 60 ou 95 °C
    Il s’agit d’évaluer son impact sur les performances des masques. Le lavage doit éliminer les résidus organiques qui, en isolant les pathogènes, réduisent l’efficacité de la décontamination.
     
  3. Exposition à l’oxyde d’éthylène
    Des masques usagés ont été confiés à un industriel pour explorer cette voie.
     
  4. Chauffage à 70 °C en chaleur sèche ou dans l’eau
     
  5. Passage en autoclave à 121 °C pendant 50 minutes


Premiers résultats

Et maintenant ?

Si un traitement par autoclave est réalisable en CHU, une irradiation ou une exposition à l’oxyde d’éthylène nécessite par contre un processus plus centralisé. Il faudra donc définir un circuit complet sécurisé depuis la collecte des masques jusqu’au traitement et la remise en service.

Les chercheurs souhaitent également tester deux autres procédés de désinfection : la vapeur de peroxyde d’hydrogène et le plasma d’oxygène.

Cette task force vient de rejoindre un groupe de travail interministériel - piloté par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail - ainsi que la task force internationale «ReUse» dont les travaux sont identiques.


Source :
Masques de protection : la piste prometteuse du recyclage
CNRS, le journal, 31.03.2020, par Mathieu Grousson
https://lejournal.cnrs.fr/articles/masques-de-protection-la-piste-prometteuse-du-recyclage

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.