L’OMS souhaite mettre l’accent sur la prévention

Que ce soit le Dr Duquesnel, Président du syndicat de médecins Unof CSMF qui disait en décembre : “Depuis des années, les médecins généralistes demandent la mise en place d’une politique nationale de prévention, qui n’existe pas à l’heure actuelle.” ou le Dr. Rua du SML, qui annonçait :  “Il faut aussi leur montrer

Que ce soit le Dr Duquesnel, Président du syndicat de médecins Unof CSMF qui disait en décembre : “Depuis des années, les médecins généralistes demandent la mise en place d’une politique nationale de prévention, qui n’existe pas à l’heure actuelle.” ou le Dr. Rua du SML, qui annonçait :  “Il faut aussi leur montrer (aux étudiants en médecine) que la prévention primaire et organisée peut avoir des résultats sur l’état de santé de la population.” les médecins s’accordent à dire que la prévention est primordiale à la mise en place d’une politique de santé efficace et au maintien en bonne santé des Français. Et ils ne sont pas les seuls…

L’Organisation Mondiale de la Santé, en la personne du Dr Margaret Chan, a en effet rendu public un rapport selon lequel la prévention des maladies non transmissibles pourrait sauver des millions de vie par an. Ces dernières font près de 36 millions de morts par an. Le terme de maladies non transmissible regroupe les maladies cardiaques, pulmonaires, respiratoires, le cancer et le diabète. L’OMS estime que la mise en place de mesures préventives anti-tabac, anti-alcool ou en faveur de l’activité physique ainsi qu’un investissement de 1 à 3 dollars par personne et par an en 2015 pourraient sauver 16 millions de vies.

En 2012 par exemple 16 millions de personnes sont décédés prématurément de maladies non-transmissibles, soit 1,2 millions de plus qu’en 2000. Les pays à revenus faibles et moyens sont les plus concernés par cette déclaration : 3/4 des décès dus à des maladies non-transmissibles ont lieu dans ces pays. Dans les pays à revenus moyens, ces derniers sont même plus nombreux que ceux dus aux maladies infectieuses. En 2013, un plan d’action, dont l’objectif est la réduction de 25% du nombre de décès prématurés dus à des maladies non-transmissibles entre 2013 et 2020 a été mis en place. Ce plan composé de neuf objectifs à atteindre a déjà fait ses preuves dans de nombreux pays, qui témoignent de chiffres probants.

Lorsque l’on sait qu’il y a environ 42 millions d’enfants de moins de 5 ans obèses dans le monde, il apparaît évident que ces mesures sont surtout à destination des générations futures et des enfants. L’absence d’exercice coûte la vie à 3,2 millions de personnes chaque année et l’excès de sel à 1,7 million. Des chiffres d’autant plus impressionnants, que ces décès auraient pu facilement être évités avec la mise en place de mesures de prévention adéquates.

 

Source/ crédits photo : AFP

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.