Les statines et la lutte contre le "mauvais cholestérol"

Les statines sont des médicaments qui inhibent la synthèse du cholestérol endogène.

Quelques décennies se sont écoulées depuis que l'on a pris conscience de l'existence d'une association étroite entre des taux élevés de cholestérol et le risque cardiovasculaire et du fait que cette association est détectable à la fois chez les personnes atteintes de maladie athéroscléreuse et chez celles apparemment exemptes de cette maladie.

Le lien entre le cholestérol et les infarctus du myocarde a été établi pour la première fois en 1939 par le clinicien norvégien Carl Müller. Il a décrit de nombreuses familles nombreuses dans lesquelles des taux élevés de cholestérol sanguin et des infarctus du myocarde prématurés étaient liés comme par un trait héréditaire.

Le biochimiste Jesse Huff et ses collègues de l'entreprise pharmaceutique américaine Merck & Co. ont commencé des recherches sur la biosynthèse du cholestérol au début des années 1950. Dans ces années-là, une étude épidémiologique de John Gofman, de l'Université de Californie à Berkeley, a révélé le lien entre le cholestérol et les maladies coronariennes. Gofman a utilisé une nouvelle technologie, l'ultracentrifugation, pour séparer les lipoprotéines plasmatiques par flottation. Gofman a non seulement découvert que les infarctus du myocarde étaient liés à des taux élevés de cholestérol sanguin, mais aussi que le cholestérol était contenu dans les lipoprotéines de basse densité (LDL).

Il a également observé que les infarctus du myocarde étaient moins fréquents lorsque le sang contenait des taux élevés de lipoprotéines de haute densité (HDL). En 1956, Karl Folkers, Carl Hoffman et d'autres de Merck ont isolé de l'acide mévalonique d'un extrait de levure de bière. En 1959, des chercheurs de l'Institut Max Planck ont découvert l'enzyme hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase (HMG-CoA réductase), qui catalyse la production de cholestérol.

En 1976, Akira Endo a réussi à isoler le premier inhibiteur de l'enzyme HMG-CoA réductase, la compactine ML-236B, du champignon Penicillium citinium. En 1979, Carl Hoffman et ses collègues ont isolé la lovastatine d'une chaîne de champignons Aspergillus terreus. Plus tard, alors qu'ils étudiaient la lovastatine, les scientifiques de Merck & Co. ont pu synthétiser un autre inhibiteur de l'HMG-CoA réductase. Produit de la fermentation d'Aspergillus terreus, il a été initialement appelé MK-733 puis simvastatine.

Sources : Histoire de la médecine - www.storiadellamedicina.net.

esanum is an online network for approved doctors

esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.