L’épidémie de bronchiolite en augmentation

La bronchiolite aigüe est une infection virale respiratoire épidémique saisonnière, qui affecte des nourrissons de moins de deux ans. Dans plus de sept cas sur 10, la bronchiolite de l’enfant est due au virus respiratoire syncitial (VRS), qui se transmet par la salive, les éternuements, la toux, et par les mains d’où l’importance des mesur

La bronchiolite aigüe est une infection virale respiratoire épidémique saisonnière, qui affecte des nourrissons de moins de deux ans. Dans plus de sept cas sur 10, la bronchiolite de l’enfant est due au virus respiratoire syncitial (VRS), qui se transmet par la salive, les éternuements, la toux, et par les mains d’où l’importance des mesures de prévention et des mesures d’hygiène (lavage des mains, aération quotidienne de la chambre, nettoyage des tétines, jeux et autres doudous). L’Institut de veille sanitaire (InVS) a indiqué mercredi que cette année son épidémie démarre précocement et qu’elle pourrait s’avérer plus importante que les deux années précédentes.

La semaine dernière, l’InVS a constaté une augmentation du nombre de passages aux urgences et de visites de SOS Médecins pour bronchiolite ainsi qu’ “une activité plus intense (…) comparée à celle des deux saisons précédentes à la même semaine”.

Dans son bulletin hebdomadaire épidémiologique diffusé mercredi, l’institut précise que l’augmentation est constatée sur l’ensemble du territoire métropolitain mais qu’elle est “particulièrement marquée en Ile-de-France, dans le Nord, dans l’Ouest et le Sud-Ouest”.

Le docteur Daniel Lévy-Bruhl, responsable de l’Unité infections respiratoires et vaccinations de l’InVS, a commenté ce constat en précisant : “On n’est pas dans une situation d’alerte”, mais “l’épidémie est plus précoce que les deux années précédentes”. Ajoutant que l’épidémie de bronchiolite “est d’ampleur au moins aussi importante que celle des deux années précédentes et il se pourrait bien qu’elle soit même plus importante”.

Dans le détail, l’institut précise que “dans 550 services représentant environ 89% des passages aux urgences en France métropolitaine, le nombre de passages pour bronchiolite est de 3.394, dont 1.151 hospitalisations (39% des hospitalisations de nourrissons de moins de deux ans toutes causes), soit 48% de plus que la semaine précédente”.

SOS Médecins a, dans un communiqué séparé, estimé que “le dépassement du seuil épidémique de bronchiolite a été franchi le 28 octobre”. L’association a utilisé la base de données de l’Institut de Recherche pour la valorisation des données de santé (Irsan) pour parvenir à ces conclusions. Elle a par ailleurs ajouté, que “depuis cette date, l’épidémie de bronchiolite s’intensifie fortement” et que “Dans de rares cas, généralement chez les nourrissons de moins de 3 mois, la bronchiolite impose l’hospitalisation”.

Texte : AFP / pg

Crédits photos : AFP

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.