Le sommeil des enfants altéré par le visionnage des écrans dans le noir avant l’heure du coucher

Selon une étude récente, les préadolescents qui utilisent un téléphone portable ou regardent la télévision dans l’obscurité une heure avant d’aller se coucher risquent d’avoir un sommeil altéré en comparaison avec ceux qui utilisent ces appareils dans une pièce bien éclairée ou qui ne les utilisent pas du tout avant l’heure du coucher.

Des écrans de télévision et ordinateurs à ceux des tablettes et des téléphones portables, les écrans sont partout et font partie intégrante aujourd’hui de la vie des petits et des grands.

Phénomène assez nouveau, l’étendue et l’ampleur de leurs répercussions négatives sur notre santé ne sont pas encore bien déterminées, mais font de plus en plus l’objet des recherches scientifiques. Une question encore plus sensible est souvent soulevée, qui est celle de l’impact de ces écrans sur les enfants et les adolescents. Ces derniers seraient plus susceptibles d’en récolter les effets négatifs en raison de l’immaturité de leur système nerveux toujours en croissance.

Regarder des écrans dans le noir serait lié à un mauvais sommeil chez les enfants

Une de ces interrogations serait l’influence du visionnage de ces écrans et plus particulièrement en chambre obscure sur le sommeil des enfants. C’est ce qui a motivé une équipe de chercheurs anglais et suisses à analyser l’impact des conditions d’éclairage de la chambre lors de l’usage des écrans des dispositifs multimédias sur le sommeil des préadolescents. L’étude a montré que l’utilisation nocturne des téléphones, tablettes et ordinateurs portables est systématiquement associée à un manque de sommeil avec une qualité de sommeil altérée ainsi qu’une mauvaise perception de la vie. Or, il a déjà été démontré que le manque de sommeil chez les enfants et les adolescents représente un facteur favorisant l’obésité, la perturbation des réponses immunitaires ainsi que la survenue d’une dépression ou d’une anxiété.

Pour conduire cette étude, les données ont été recueillies auprès de 6616 adolescents âgés entre 11 et 12 ans. Plus de 70 % parmi eux ont déclaré avoir utilisé un appareil à écran dans l’heure qui précède le coucher. Ensuite, ils ont été interrogés sur une série de facteurs : les conditions d’éclairage de la chambre lors de l’usage de l’appareil à écran, le déroulement de leur nuit en jours de semaine et en fin de semaine, les difficultés d’endormissement ainsi que l’heure du réveil. Les résultats ont montré que ceux qui utilisaient un téléphone ou regardaient la télévision dans une pièce éclairée avaient 31 % plus de risque de dormir moins que ceux qui n’utilisaient pas d’écrans. La probabilité augmentait à 147 % si la même activité se déroulait dans le noir.

Coïncidant avec la recrudescence de l’usage des supports multimédias à écrans par les adolescents, les données récentes montrent que 90 % des adolescents dans le monde ne dormaient pas selon la durée recommandée de neuf à onze heures par nuit. Au Royaume-Uni, on estime que 98 % des 12 à 15 ans regardent la télévision et plus de 90 % utilisent un téléphone portable à la maison.

Le sommeil, un rôle clé pour le développement des enfants

Pour le maintien d’un développement physique et mental optimal durant l’enfance, la durée et la qualité du sommeil doivent être suffisantes. Le sommeil affecte également les processus cognitifs chez les plus jeunes et un manque de sommeil pourrait être en cause d’un rendement scolaire médiocre.

L’auteur de l’étude, le docteur Michael Mireku, chercheur à la faculté de psychologie de l’Université de Lincoln a déclaré : «  Alors que des recherches antérieures établissaient un lien entre l’utilisation des écrans et la qualité et la durée du sommeil des jeunes, notre étude est la première à montrer comment ceci pourrait être influencé par les conditions d’éclairage. Nos résultats sont importants à savoir non seulement pour les parents, les enseignants, les professionnels de la santé, mais aussi les adolescents eux-mêmes. Nous recommandons que ces groupes soient informés des problèmes potentiels liés à l’utilisation des écrans avant le coucher, dont un sommeil insuffisant et une mauvaise qualité de sommeil. »

L’influence du type d’écran utilisé sur le sommeil des enfants

D’autres études se sont intéressées à d’autres facteurs influençant l’impact du visionnage des écrans sur le sommeil des jeunes. Selon une étude parue dans le Journal Science direct et conduite sur des jeunes enfants américains âgés de moins de 17 ans, les appareils multimédias à écrans portables affecteraient plus le sommeil des enfants que les appareils fixes.

Sources :

Night-time screen-based media device use and adolescents’ sleep and health-related quality of life.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0160412018312418

Associations between screen time and sleep duration are primarily driven by portable electronic devices: evidence from a population-based study of U.S. children ages 0–17

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1389945718306099

esanum is an online network for approved doctors

esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.