>
Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est la plate-forme médicale sur Internet. Ici, les médecins ont la possibilité de prendre contact avec Une multitude de collègues et de partager des expériences interdisciplinaires. Les discussions portent à la fois sur les Observations de la pratique, ainsi que des nouvelles Et les développements de la pratique médicale quotidienne.

L’ail, l’antibiotique naturel qui combat les infections chroniques ?

Depuis 2005, un groupe de recherche danois s’intéresse aux effets bénéfiques de l’ail sur la santé. Une étude publiée hier indique qu’un composé sulfureux actif pourrait lutter contre les bactéries de patients atteints d’infections chroniques.

Depuis 2005, un groupe de recherche danois s’intéresse aux effets bénéfiques de l’ail sur la santé. Une étude publiée hier indique qu’un composé sulfureux actif de la plante pourrait lutter contre les bactéries de patients atteints d’infections chroniques.

L’ail peut inhiber les bactéries

Il est présent dans nos assiettes depuis des millénaires, mais son rôle risque de prendre de l’importance. L’ail semble en effet, offrir une résistance naturelle aux bactéries. Dans cette étude de l’Université de Copenhague, publiée dans la revue Scientific Reports, les chercheurs démontrent que certaines composantes de l’ail sont en mesure de détruire des composants importants dans les systèmes de communication de la bactérie qui impliquent des molécules d’ARN régulatrices.

Déjà en 2012, les chercheurs découvraient que l’ail était capable « d’inhiber » les bactéries, grâce à un composé sulfureux, baptisé « Ajoène ». Dans cette nouvelle étude, les chercheurs se sont concentrés sur l’effet de l’Ajoène sur deux bactéries distinctes : Staphylococcus aureus et Pseudomonas aeruginosa.

La première est une bactérie connue pour être extrêmement pathogène, l’autre comme étant responsable d’infections nosocomiales. Surtout, elles se traitent normalement, de façon différente. Pourtant, l’ail est capable de les affronter en même temps. Non seulement l’Ajoène désactive les molécules d’ARN de la bactérie, mais il cause des dégâts au biofilm de la bactérie. Grâce à cela, il devient ainsi plus facile pour les médicaments d’agir sur l’infection.

Un espoir pour les malades d’infections chroniques

L’ajoène pourra être un complément intéressant lorsqu’il est utilisé avec des antibiotiques explique Tim Holm Jakobsen. Ce qui donne un espoir nouveau dans la lutte contre les infections chroniques, telle que la fibrose kystique, souvent compliquée et longue à traiter. Une entreprise privée s’intéresse déjà au procédé et devrait mener des essais cliniques prochainement.

Comme quoi, un simple élément de notre quotidien renferme parfois des secrets bien gardés.