esanum is an online network for approved doctors

esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.

L'activité physique réduit de moitié le risque de décès après une crise cardiaque

Selon une étude récente, le sport est également bon pour la santé après une crise cardiaque. Le risque de décès après la crise cardiaque pourrait être réduit de plus de moitié par un entraînement régulier, a annoncé la Société européenne de cardiologie.

Selon une étude récente, le sport est également bon pour la santé après une crise cardiaque.

Le risque de décès après la crise cardiaque pourrait être réduit de plus de moitié par un entraînement régulier, a annoncé la Société européenne de cardiologie.

Les scientifiques suédois avaient observé plus de 22 000 patients victimes d’une crise cardiaque dans le cadre de l’étude. Tous les patients victimes d’une crise cardiaque devraient suivre un programme sportif au moins deux fois par semaine, ainsi qu’une meilleure nutrition, moins de stress et moins de tabagisme, explique Örjan Ekblom, le chef de l’étude.

Ce conseil s’applique à tous les patients victimes d’une crise cardiaque, quelle que soit la gravité de la crise cardiaque. Les patients qui ont été actifs dans les six à dix premières semaines après la crise cardiaque, mais qui ont ensuite perdu du poids, ont également bénéficié du sport. « Mais bien sûr, les bénéfices sont plus grands s’ils restent actifs dans le temps », explique Ekblom. Le type de sport le plus avantageux n’a pas encore fait l’objet de recherches.

Une étude américaine prouve une fois de plus qu’une faible activité physique est particulièrement mauvais pour le cœur — surtout pour les personnes qui ne sont pas en surpoids. « Les scientifiques du Minnesota conseillent d’aller chez le médecin si votre taille est plus grande que votre hanche. Les patients ayant un poids normal et un abdomen épais courent deux fois plus de risques à long terme de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou de blocage des artères que les personnes dont l’abdomen est largement plat. “Ce chiffre indique un mode de vie sédentaire, une faible masse musculaire et trop de glucides.”