La rage reste un fléau.

À l’occasion de la journée mondiale contre la rage, revenons sur cette maladie, qui n’est certes plus un fléau en Europe mais qui continue de faire des milliers de victimes dans le monde. La rage est dans presque 100% des cas mortels mais elle est aussi à presque 100% évitable. Il existe en effet un vaccin. Identifiée en 1903, la rage est une ma

À l’occasion de la journée mondiale contre la rage, revenons sur cette maladie, qui n’est certes plus un fléau en Europe mais qui continue de faire des milliers de victimes dans le monde. La rage est dans presque 100% des cas mortels mais elle est aussi à presque 100% évitable. Il existe en effet un vaccin. Identifiée en 1903, la rage est une maladie virale provoquée par le virus de la famille des Rhabdoviridae et du genre Lyssavirus. Le virus infecte les mammifères et peut donc être transmis à l’homme. Selon l’aide-mémoire n°99 de l’OMS sur la rage, 40%  des personnes mordues par un animal chez qui il existe une suspicion de rage ont moins de 15 ans.

Selon une étude dirigée par le Dr Katie Hampson de l’Université de Glasgow et publiée le 16 avril 2015 ( DOI: 10.1371/journal.pntd.0003709), 160 personnes meurent chaque jour de la rage. Il s’agit de la première étude portant sur l’impact humain et économique de la rage à échelle internationale. Même s’il existe un vaccin permettant d’éviter la maladie, 59 000 personnes mourraient chaque année de la rage transmise par les chiens.

Par ailleurs, au delà des pertes humaines importantes, la rage aurait des impacts économiques. Les auteurs de l’étude évalue son coût annuel à 8,6 milliard de dollars américains. Les morts prématurées, les vaccins, les pertes de revenus des victimes de morsures sont les principales causes de ce coût élevé.

Il apparaît nécessaire de contrôler le virus dans les pays les plus pauvres, car la rage y est fortement présente. L’Afrique Subsaharienne a le taux de mortalité le plus élevé alors que l’Inde compte le plus de morts, avec 20 000 décès annuels. L’éradication du virus passe par la vaccination canine et humaine. Un travail coordonné des secteurs de santé publique et animale peut sauver des nombreuses vies notamment dans les pays les plus pauvres et les plus touchés par la maladie. Les pays où les pertes humaines provoquées par la maladie ont été pratiquement éliminées sont ceux qui ont investi dans la vaccination canine.

Les résultats de cette étude mettent en évidence l’importance du suivi de l’évolution du virus de la rage. Car cela permet d’évaluer le succès des campagnes de sensibilisation et prévention.

En France, la rage a disparu depuis 2001. Elle reste une maladie à déclaration obligatoire, dont la vaccination systématique est préconisée pour certaines professions, telles que vétérinaires, gardes-chasses…

Teste : esanum / gm

Crédits photo :  Kateryna Kon / shutterstock.com

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.