esanum is an online network for approved doctors

esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.

La bactérie E-coli tue une personne aux Etats-Unis

La bactérie E-coli a infecté environ 120 personnes et tué un patient aux Etats-Unis.

Des cas ont été signalés dans un État sur deux sur 50, selon les autorités sanitaires. Le pathogène semble provenir d'un type de laitue romaine de la région de Yuma, qui se trouve à la frontière avec le Mexique, dans l'État méridional de l'Arizona. Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies ont demandé aux consommateurs et aux restaurants de ne pas acheter ou manger de laitue romaine de Yuma.

E-coli peut causer une diarrhée sanglante et, dans les cas graves, conduire à une insuffisance rénale. Aux Etats-Unis, 52 personnes ont été hospitalisées à cause de l'infection, 14 d'entre elles ont souffert d'insuffisance rénale, selon les autorités. L'un d'entre eux était mort en Californie.

La bactérie E-coli est souvent un pathogène très contagieux et agressif. L'évolution grave d'une maladie est fatale dans environ deux pour cent des cas.

En France, ce sont des camemberts normands qui avaient été pointés du doigt, en Avril dernier. La Fromagerie du Plessis, qui commercialisait ces produits, avait procédé à un rappel.