L’implant de restauration partielle de la vue Iris II obtient le marquage CE

La société française Pixium Vision a obtenu le marquage CE pour commercialiser dans l’UE son implant de restauration partielle de la vue Iris II. Ce dernier cible les patients aveugles, qui souffrent de dégénérescence rétinienne. Iris II fonctionne avec une caméra inspirée de l’œil humain. Il capte les mouvements et les retranscrit grâce à

La société française Pixium Vision a obtenu le marquage CE pour commercialiser dans l’UE son implant de restauration partielle de la vue Iris II. Ce dernier cible les patients aveugles, qui souffrent de dégénérescence rétinienne.

Iris II fonctionne avec une caméra inspirée de l’œil humain. Il capte les mouvements et les retranscrit grâce à un implant sur la rétine doté de 150 électrodes. L’implant a été conçu afin d’être explantable (interchangeable). Ce qui permettra aux patients de bénéficier d’un remplacement ou d’une version améliorée du dispositif dans le futur. Iris II est disponible sur prescription médicale.

Une première implantation réussie d’Iris II lors d’un essai clinique au CHU de Nantes avait été annoncée en février. Le patient de 58 ans était atteint de rétinite pigmentaire. Dans le cadre de cette étude clinique, jusqu’à 10 patients doivent être implantés avec un suivi sur 18 à 36 mois maximum.

Pixium Vision rappelle  dans un communiqué que la rétinite pigmentaire est “la cause la plus fréquente de cécité héréditaire, avec une prévalence d’environ 1,5 million de personnes dans le monde”, dont 350.000 à 400.000 patients en Europe et aux Etats-Unis. Alors que la dégénérescence commence souvent à l’adolescence, la perte de la vision survient, elle, aux alentours de 40 ans.

La société travaille par ailleurs à un futur implant sous-rétinien photovoltaïque et sans fil, PRIMA. Celui-ci aura pour objectif de traiter les patients atteints de DMLA. Cette pathologie oculaire étant bien plus répandue que la rétinite pigmentaire.

Un autre oeil bionique, Argus II est déjà commercialisé en Europe et aux Etats-Unis. Développé par la société Second Sight,  il est cependant équipé de moins d’électrodes et n’est pas explantable.

La recherche médicale explore aussi les pistes entrouvertes par la thérapie génique et la thérapie cellulaire pour restaurer la vue.

Texte : AFP / esanum
Photo : AFP

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.