Un homme meurt de la fièvre du Congo après une piqûre de tique

Pour la première fois en Espagne, un homme est mort de fièvre hémorragique de Crimée-Congo. Il a développé la maladie suite à une piqûre tique. Les autorités ont annoncé que l’infirmière qui l’a soigné a également contracté la maladie. La région de Madrid précise que deux cents personnes ont été placées en observation, mais elles

Pour la première fois en Espagne, un homme est mort de fièvre hémorragique de Crimée-Congo. Il a développé la maladie suite à une piqûre tique. Les autorités ont annoncé que l’infirmière qui l’a soigné a également contracté la maladie.

La région de Madrid précise que deux cents personnes ont été placées en observation, mais elles “ne présentent pas de symptômes jusqu’à présent”.

Le virus se transmet principalement à l’être humain à partir des tiques et des animaux d’élevage. Il provoque la mort dans 10 à 40% des cas. Selon le Centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC), ce virus a été détecté sur des tiques en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, ainsi que dans l’est et le sud-ouest de l’Europe. Si la présence du virus avait été détectée dès 2011 sur des tiques en Espagne, ce sont “les premiers cas de fièvre hémorragique de Crimée Congo diagnostiqués en Espagne”, a indiqué le ministère de la Santé.

Selon un rapport publié en 2011 par le ministère de la Santé, les oiseaux migrateurs venant d’Afrique pourraient avoir introduit les tiques porteuses du virus en Espagne.

La victime est décédé le 25 août dans un hôpital madrilène. La communauté autonome de Madrid a précisé dans un communiqué que “Tout indique que l’origine de sa maladie est un piqûre de tique (…) lors d’une promenade dans la campagne dans une localité de Castille-et-Leon”, au nord-ouest de Madrid. La transmission du virus entre humains peut survenir à la suite d’un contact direct avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de sujets infectés. Ainsi l’autre personne infectée est une infirmière hospitalière qui a pu être contaminée “en étant au contact avec les sécrétions” du patient dans une unité de soins intensifs. Elle est soignée, à l’isolement, et “son état est stable”.

En Europe, selon l’ECDC, des cas de transmission à l’homme ont été signalés en Albanie, Arménie, Bulgarie, au Kazakhstan, au Kosovo, en Russie, en Serbie, au Tadjikistan, en Turquie, au Turkmenistan, en Ukraine et en Ouzbekistan. En juin 2008, un premier cas a été diagnostiqué Grèce. D’après les autorités espagnoles, la Croatie a également été touchée par la maladie.

Texte : AFP / esanum
Photo : Sharomka / Shutterstock

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.