L’exercice physique quotidien réduit de 20% le risque de développer cinq maladies

Une étude parue dans le Bristish Medical Journal révèle que la pratique d’un exercice physique quotidien suffisant contribue à réduire de 20% le risque de développer certaines maladies. Ces dernières, au nombre de cinq étant: cancers du colon et du sein, diabète, AVC et maladie cardiaque. L’analyse est basée sur 174 études publiées e

Une étude parue dans le Bristish Medical Journal révèle que la pratique d’un exercice physique quotidien suffisant contribue à réduire de 20% le risque de développer certaines maladies. Ces dernières, au nombre de cinq étant: cancers du colon et du sein, diabète, AVC et maladie cardiaque.

L’analyse est basée sur 174 études publiées entre 1980 et 2016 portant sur l’exercice physique totale et au moins l’une de ces cinq pathologies. L’équivalent métabolique de l’effort (MET) est la mesure utilisée par les chercheurs.  D’après eux, la plupart des gains de santé, avec de fortes réductions de risque de maladie requièrent au moins une activité soutenue (3.000 à 4.000 MET minutes par semaine).  L’OMS recommande quant à elle, de dépenser au moins 6 fois l’énergie d’une personne qui reste assise pendant 100 minutes par semaine.

Une personne peut atteindre les 3000 MET minutes par semaine en intégrant différents types d’activité physique dans sa routine quotidienne.  Par rapport à une existence passée sur le canapé, un niveau d’effort physique de 8.000 MET minutes réduit de plus de 20% le risque de diabète et de cancer du sein. Ce risque diminue de plus d’un quart pour le cancer du côlon, les maladies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux. Flâner tranquillement brûle deux fois plus d’énergie que de rester assis. Laver les vitres, passer l’aspirateur ou un jogging vigoureux respectivement 3 fois et 8 fois plus.

Le professeur Philippe Autier relève auprès de l’AFP  que “L’étude du BMJ reste une approximation quantitative, même si la démarche est originale” et les données utilisées sont “très disparates”. Elle ne permet, par exemple, pas, de dire si des réductions de risque seraient différentes avec une activité physique intense de courte durée ou une activité plus légère mais plus longue. Pour l’expert, le message à retenir c’est qu’en augmentant les efforts physiques, les gains de santé peuvent croitre rapidement.

Texte : AFP / esanum
Photo : Lucky Business / Shutterstock

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.