“Tous concernés” par le don d’organes

À l’occasion de la Journée nationale du don d’organes, l’Agence de la Biomédecine organise la campagne “Don d’organes : nous sommes tous concernés”. Si plus de 57.000 personnes vivent grâce à une greffe d’organes, les Français connaissent mal la loi. Pour Anne Courrèges, directrice générale de l’ag

À l’occasion de la Journée nationale du don d’organes, l’Agence de la Biomédecine organise la campagne “Don d’organes : nous sommes tous concernés”. Si plus de 57.000 personnes vivent grâce à une greffe d’organes, les Français connaissent mal la loi.

Pour Anne Courrèges, directrice générale de l’agence sanitaire ABM: “Dans leur majorité les Français pensent connaître la loi, alors que seulement 7% d’entre eux la connaissent vraiment”. Ainsi, en France, le principe de consentement présumé au don d’organe et de tissus prévaut, sauf si l’opposition a été exprimé de son vivant par le biais de l’inscription au registre des refus ou l’information des proches.

La campagne mise en place pour la 16e Journée nationale consacrée au don d’organes et de tissus (os, cornée…), qui se déroule le 22 juin, se décline sur ce thème de “tous concernés”. Elle a été mise en ligne sur le site interactif : www.dondorganes.fr (avec questions/réponses) et les réseaux sociaux; un “spot TV” est quant à lui diffusé sur les principales chaînes de télévision nationale. Des affiches, illustrées par Eiko Ojala et la distribution d’un guide s’ajoutent à l’opération.

Le don d’organes et la greffe progressent, mais la liste nationale des personnes en attente est elle aussi en augmentation constante. Fin 2015, plus 54.600 personnes vivaient avec une greffe d’organes, elles sont à présent plus de 57.000.

La greffe de rein grâce à des donneurs vivants (famille ou proches) progresse elle aussi et représente près de 16% de l’ensemble des greffes rénales. Ce qui reste encore loin du score des Pays-Bas qui réalise la moitié de ses greffes de rein grâce à des donneurs vivants.

Par ailleurs, 96% des dons de tissus post-mortem sont des cornées. En 2015, un peu plus de 4.000 personnes ont bénéficié de cette greffe et l’an dernier 1.453 receveurs de greffe de vaisseaux, 164 de valves cardiaques et 130 de peau ont été dénombrés. Au total, 32.254 personnes ont donné des tissus de leur vivant (résidus opératoire, placentas…) et 5.945 après leurs décès.

Texte : APF / esanum
Photo : PhotographyByMK / Shutterstock

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.