Diabète : une nouvelle classification pourrait améliorer la prise en charge

Encore un pas en avant vers une médecine personnalisée, selon une récente étude, des chercheurs suédois proposent une nouvelle classification du diabète qui permettrait de mieux identifier les patients à risque de complications et de proposer des traitements plus spécifiques

Encore un pas en avant vers une médecine personnalisée, selon une récente étude, des chercheurs suédois proposent une nouvelle classification du diabète qui permettrait de  mieux identifier les patients à risque de complications et de proposer des traitements plus spécifiques.

Les objectifs de l’étude

L’étude suédoise publiée dans le journal The Lancet Diabetes and Endocrinology, a utilisé les données d’une cohorte de 8.980 patients ayant été récemment diagnostiqués diabétiques.

Les chercheurs ont ainsi identifié cinq groupes correspondant à 5 profils diabétiques aux caractéristiques et aux complications différentes. Cette nouvelle stratification proposée du diabète, classé à ce jour en 2 types, permettrait d’adapter de manière plus précise les traitements antidiabétiques et d’identifier les sujets à risque de complications.

Comme le précisent les auteurs de cette étude « il est impossible à ce stade d’affirmer que ces nouveaux groupes présentent des étiologies différentes ni qu’il s’agit de la classification optimale des sous-types de diabète ». Cependant, cette étude représente une avancée importante dans le domaine de la prise en charge médicale personnalisée, nouvelle tendance de la médecine moderne.

Les résultats de l’étude

Ce sont les données de 8.980 patients de la cohorte suédoise ANDIS (All New Diabetics in Scania) qui ont été utilisées et analysées selon 6 variables : anticorps anti-GAD (glutamate acide décarboxylase), l’IMC (indice de masse corporelle), l’HbA1c, la résistance à l’insuline et les tests HOMA.

L’analyse des différentes variables ainsi que leur confrontation à des données prospectives issues de dossiers de patients  concernant la prise en charge thérapeutique et la survenue de complications a permis au chercheur d’identifier 5 profils diabétiques.

Les résultats montrent que les sujets des groupes 1 et 2 étaient les plus à risque de développer une acidocétose diabétique en comparaison avec les autres groupes (31% pour le groupe 1, 25% pour le groupe 2 vs 5% pour les autres groupes). Ces 2 groupes avaient aussi des taux d’hémoglobine glyquée supérieurs à ceux des autres groupes témoignant d’un contrôle métabolique plus faible.

Ce taux de HbA1c s’est révélé être l’élément le plus puissant dans la prédiction de survenue d’une acidocétose au cours de l’évolution du diabète. L’insuline était prescrite beaucoup plus fréquemment dans le groupe 1 (42% vs 29% pour le groupe 2 et 4% pour les autres groupes) alors que la metformine l’était dans le groupe 2.

Concernant le risque de complications, le groupe 2 présentait le risque de survenue le plus élevé d’une rétinopathie diabétique.

En dépit du fait que les traitements prescrits soient similaires chez les groupes 3, 4 et 5, les sujets du groupe 3 étaient caractérisés par un plus grand risque de développer une maladie rénale diabétique.

Et les limites ?

Cette étude représente une avancée importante dans le domaine de la recherche sur le diabète, même si elle présente plusieurs limites. En effet, les données sont issues de cohortes de la population de l’Europe du Nord et ne peuvent être généralisées à d’autres populations.

Des cohortes incluant des populations ethniques différentes ainsi que l’étude d’autres facteurs de complications diabétiques (pression artérielle, lipides sanguins) auraient un grand intérêt lors de futures études.

Références

Ahlqvist E, Storm P, Käräjämäki A et al. Novel subgroups of adult-onset diabetes and their association with outcomes: a data-driven cluster analysis of six variables. The Lancet Diabetes & Endocrinology . Published online 01 March 2018. DOI: 10.1016/S2213-8587(18)30051-2

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.