DAVG : la nouvelle technologie réduit les complications

Les dispositifs d’assistance ventriculaire aident de nombreux patients atteints d’insuffisance cardiaque terminale. Mais ils entraînent également beaucoup de complications. Une nouvelle génération de dispositifs a fait l’objet d’un essai comparatif dans le cadre d’une étude. Les résultats sont prometteurs.

Réduction des thromboses liées à la pompe et des AVC

Les cardiologues disposent désormais d’un arsenal thérapeutique pour traiter de façon optimale les patients atteints d’insuffisance cardiaque. Cependant, dans certains cas graves, les traitements conventionnels échouent ou ne sont pas suffisants. Les systèmes mécaniques de soutien cardiaque, appelés dispositifs d’assistance ventriculaire gauche (DAVG), sont de plus en plus souvent implantés chez ces patients. Destinés à couvrir la période qui s’écoule jusqu’à la transplantation cardiaque, ils peuvent également être considérés comme un soutien permanent.

Les DAVG actuels avec « flux axial » comportent beaucoup de risques. Les thromboses liées à la pompe et causées par un débit sanguin non physiologique comptent parmi les complications les plus dangereuses. Elles peuvent entraîner un accident vasculaire cérébral et, si elles sont détectées à temps, nécessitent une nouvelle opération de remplacement du DAVG. Aujourd’hui, une nouvelle génération de DAVG est arrivée sur le marché et a pour objectif de maîtriser ces problèmes.

La pompe des nouveaux appareils est montée magnétiquement et génère un flux centrifuge. D’une part, il s’agit de réduire la force de cisaillement dans le sang, prévenant ainsi l’hémolyse et la dégradation des facteurs de la coagulation. D’autre part, les DAVG centrifuges simulent également le battement cardiaque artificiel de manière à ce que le sang circule de manière plus physiologique s’agglutine moins fréquemment. Une nouvelle étude, publiée récemment dans le New England Journal of Medicine, a comparé l’ancienne et la nouvelle génération d’appareils.

Une étude financée par le fabricant 

L’étude comprenait 1 028 patients atteints d’insuffisance cardiaque provenant de 69 hôpitaux américains et ayant besoin d’un implant DAVG en raison de la gravité de leur état. La moitié des participants ont reçu un DAVG axial (Heartmate II, d’Abbot), l’autre moitié a reçu le nouveau DAVG centrifuge (Heartmate 3, également d’Abbot). Le critère d’évaluation principal de l'étude était la survie à 2 ans sans AVC ni échange de DAVG. L’étude a été financée par le fabricant de dispositifs médicaux Abbot.

79 % d’interventions de remplacement en moins avec la nouvelle génération

Parmi les patients ayant reçu un DAVG centrifuge, 77 % ont atteint le critère d’évaluation principal après 2 ans, par rapport à seulement 65 % dans le groupe des patients ayant reçu un DAVG axial. Cela correspond à une différence significative de 12 % (p < 0,001).

Les DAVG centrifuges ont également dû être remplacés beaucoup moins souvent que les DAVG axiaux (2,3 % contre 11,3 %). Le risque de chirurgie de remplacement était 79 % plus faible pour les DAVG centrifuges (p < 0,001). Les thromboses par pompe étaient également rares dans les nouveaux dispositifs (1,4 % vs 13,9 %, p < 0,001), ce qui a réduit le nombre d’AVC (9,9 % vs 19,4 %, p < 0,001).

Les scientifiques ont également étudié la fréquence des saignements pendant le traitement par DAVG. Encore une fois, le traitement par DAVG centrifuge a entraîné moins de saignements (43,7 % vs 55,0 %, p < 0,001). Les autres complications du traitement par DAVG (insuffisance rénale et hépatique, insuffisance cardiaque droite, infections, arythmies) n’ont pas montré de différences entre les deux dispositifs.

Une mise à niveau attendue depuis longtemps

L’étude montre que les patients équipés d’un DAVG centrifuge ont bénéficié d’un résultat significativement meilleur (moins de thromboses liées à la pompe, d’accidents vasculaires cérébraux et d’interventions de remplacement) que les patients ayant reçu un DAVG axial classique. Certains hôpitaux implantent déjà les nouveaux DAVG centrifuges. Avec les résultats de cette étude, l’introduction généralisée de la nouvelle technologie est devenue très probable.

Source :
Mehra MR et al. A Fully Magnetically Levitated Left Ventricular Assist Device — Final Report. N Engl J Med 2019; 380:1618-1627. April 25, 2019. DOI: 10.1056/NEJMoa1900486V

esanum is an online network for approved doctors

esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.