Covid-19 : les personnes allergiques mieux protégées ?

Une étude italienne montre que parmi les personnes hospitalisés pour Covid-19, celles qui sont allergiques ont développé une forme moins sévère de la maladie.

Une étude italienne montre que parmi les patients hospitalisés pour Covid-19, les personnes allergiques ont développé une forme moins sévère de la maladie. Les résultats de cette étude multicentrique1, coordonnée par l’Istituto Dermopatico dell'Immacolata (Rome) et la Clinica San Carlo (Milan) ont été publiés dans le dernier numéro d'Allergy, la revue de l’EAACI (European Academy of Allergy & Clinical Immunology).

L'infection par le SRAS-CoV-2 peut entraîner un large éventail de conséquences allant d'une infection asymptomatique à des formes extrêmement graves de pneumonie. Dans certains cas, se produit un «orage cytokinique» avec des cytokines de type Th1, suivi d'une véritable auto-agression du système immunitaire - avec la production de niveaux très élevés d'interleukine 6 (IL-6) - qui peut générer un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et la défaillance de plusieurs organes. 

Les patients allergiques sont génétiquement prédisposés à générer une réponse immunitaire qui utilise des cytokines de type Th2. En outre, ils présentent une expression réduite de l'ACE2 (enzyme de conversion de l'angiotensine 2, le récepteur du SARS-CoV-2) qui peut être associée à une sensibilité réduite au virus.


L'étude

Les chercheurs ont émis l'hypothèse que les patients allergiques pourraient être moins sujets à l'infection par le SARS-CoV-2 et/ou pourraient présenter une forme de la Covid-19 moins grave. Ils ont donc étudié rétrospectivement plus de 500 patients admis entre mars et avril dans les principaux hôpitaux du Nord de l'Italie.

Leurs résultats montrent qu'en effet les sujets atopiques avaient une incidence significativement plus faible de pneumonie grave ou très grave induite par le SARS-CoV-2 (33,3 % contre 67,7 % chez les patients non allergiques).

Cet effet «protecteur» de l'état atopique ne dépendait pas de l'âge ou du sexe des patients, ni de la présence d'autres cofacteurs, tels que la consommation de tabac, les maladies coronariennes, le diabète, la présence de thromboses ou l'hypertension. Il semble donc que la prédisposition à une réponse immunitaire Th2 peut aider à éviter la tempête cytokinique observée dans les cas plus graves de Covid-19.



Sources :
- Comunicato stampa. IDI, scoperto che lo 'status allergico' protegge dalle forme più gravi di COVID-19.
Istituto Dermopatico dell’Immacolata. 02/09/2020.
- Atopic status protects from severe complications of COVID-19
Scala E, Abeni D, Tedeschi A, et al.
Allergy. 2020;10.1111/all.14551. doi:10.1111/all.14551

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.