Canicule : attention aux risques d’hyperthermie

Tous les services météorologiques l’ont annoncé, la canicule a remplacé le temps printanier de ces dernières semaines. Les fortes chaleurs peuvent avoir des conséquences importantes sur le corps et les organes. Les services de santé publique souhaitent ainsi informer sur les signes avant-coureurs de coup de chaleur ou d’hyperthermie

Tous les services météorologiques l’ont annoncé, la canicule a remplacé le temps printanier de ces dernières semaines. Les fortes chaleurs peuvent avoir des conséquences importantes sur le corps et les organes. Les services de santé publique souhaitent ainsi informer sur les signes avant-coureurs de coup de chaleur ou d’hyperthermie se traduisant par une montée de la température du corps au delà des 39°.

Afin de prévenir d’éventuelles séquelles neurologiques ou des endommagements possibles du cerveau ou des organes, il faut agir dés les premiers symptômes qui peuvent surgir en quelques heures lors de fortes chaleurs. Plusieurs indices aident à reconnaître le début d’une hyperthermie : la peau chaude, rouge et sèche signifiant qu’elle ne respire plus, des signes d’une déshydratation grave, ainsi que des maux de tête violents, nausées, vomissements, propos incohérents, perte de connaissance, et le plus grave : des convulsions.

Le premier réflexe à avoir, lorsque l’on se retrouve face à une personne présentant ces symptômes, est d’appeler le Samu en composant le 115 mais en attendant l’arrivée des secours, il est possible d’aider le souffrant en le plaçant à l’ombre, lui enlevant ses habits, le rafraîchissant et en l’aspergeant si possible d’eau.

Personne n’est à l’abri d’hyperthermie

Cette alerte, face aux températures élevées, qui s’abattent actuellement sur la France, s’adresse à tout le monde puisque personne, n’est épargné face aux risques d’ hyperthermie. Bien évidemment, la tranche de la population plus âgée, mais également, tous ceux souffrants de de maladies cardiaques, respiratoires, de handicaps moteurs ou encore mentaux sont plus exposés que les autres. Mais les services de santé publique insiste bien sur le fait que tous ceux, qui s’exposent exagérément au soleil, pratiquent une activité physique sous le soleil (ce qui est fortement déconseillé), passent trop de temps dans une voiture non aérée ou ne se protègent pas, risquent également des coups de chaleurs.

Légèrement moins grave, l’insolation peut également être une conséquence d’une exposition trop longue aux rayons du soleil. Elle se remarque par des maux de tête, impressions de malaises ou encore des envies de vomir et peut s’atténuer en se mettant au frais, et en n’hésitant pas à s’asperger d’eau. Et si les symptômes se poursuivent, il faut alors immédiatement appeler le Samu.

Texte : AFP / pg

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.