esanum is an online network for approved doctors

esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.

Cancer du côlon : une origine bactérienne pourrait être en cause

Le cancer du côlon occupant le 3e rang parmi les cancers les plus fréquents chez l’homme et le 2e chez la femme en France tue encore de nos jours 18 000 personnes annuellement.

Depuis 1980, plusieurs avancées scientifiques ont été réalisées en termes de traitement et de prévention du cancer colique. Les découvertes récentes concernant sa possible genèse bactérienne permettraient d’envisager de nouvelles pistes afin d’améliorer son dépistage et sa prévention.

Un duo bactérien participerait au développement du cancer du côlon

Dans une étude menée par une équipe de chercheurs en immunothérapie contre le cancer de l’institut John Hopkins Kimmel Cancer Institute, deux espèces bactériennes ont été retrouvées chez les patients atteints de cancer colique dans sa forme héréditaire connue communément sous le nom de « polypose adénomateuse familiale » (PAF). Ces bactéries ont été également retrouvées dans les formes sporadiques. Une autre étude conduite sur des souris a mis en évidence le rôle de cette colonisation bactérienne dans l’activation du processus oncogène au niveau du colon via un mécanisme immunitaire.

Le mécanisme d’action élucidé montre une double action synergique

La colonisation bactérienne serait à l’origine d’un envahissement de la muqueuse colique avec formation d’un bio film induisant une série de réactions inflammatoires. Cette inflammation colique chronique entraîne des dommages au niveau de l’ADN cellulaire. Les deux bactéries en cause ont été identifiées grâce à l’examen biopsique de pièces d’exérèse coliques chez des patients atteints de PAF. La bactérie Bacteroides Fragilis (ETBF) agit en produisant une toxine qui induit une réaction inflammatoire au niveau de la muqueuse colique. La cascade de réactions inflammatoires pourrait favoriser le processus oncogène via l’IL-17. Cette dernière active le complexe protéique NF KappaB engendrant le recrutement accru de nouvelles cellules immunitaires ayant un rôle dans le développement tumoral. La deuxième bactérie l’E. Coli serait à l’origine de la production d’une substance à action mutagène au niveau de l’ADN cellulaire. Cette double colonisation ayant une action simultanée et synergique favorise le processus de cancérisation colique. L’ETBF en dégradant la couche de mucus favorise l’adhésion de PKS+ E. Coli au niveau de la muqueuse du colon. La colonisation bactérienne se déroule généralement dans la période d’enfance.

De nouvelles pistes pour la prévention du cancer du côlon

Ces connaissances permettent d’envisager l’élaboration d’une nouvelle stratégie pour prévenir le cancer du côlon notamment chez les personnes atteintes de PAF.

La polypose adénomateuse familiale (PAF) est une affection héréditaire caractérisée par un risque accru de développement de cancer colique. Grâce à cette découverte récente, les patients atteints de PAF pourraient bénéficier d’une recherche de bios films induits par les bactéries dans le cadre du dépistage et leur éradication avant même l’apparition de polypes. Ceci permettrait ainsi d’éviter le recours à la chirurgie chez ces patients. Le dépistage chez les personnes porteuses de ces bactéries au niveau du colon pourrait aussi devenir plus fréquent. Enfin et vu le rôle bactérien dans la pathogenèse des néoplasies coliques, l’usage de médicaments destinés au traitement et à la prévention du cancer colique (pro biotiques, vaccins) pourrait s’avérer être une option intéressante dans le futur.

Références

  1. Christine M. Dejea, Payam Fathi, John M. Craig, Annemarie Boleij, Rahwa Taddese, Abby L. Geis, Xinqun Wu, Christina E. DeStefano Shields, Elizabeth M. Hechenbleikner, David L. Huso, Robert A. Anders, Francis M. Giardiello, Elizabeth C. Wick, Hao Wang, Shaoguang Wu, Drew M. Pardoll, Franck Housseau, Cynthia L. Sears. Patients with familial adenomatous polyposis harbor colonic biofilms containing tumorigenic bacteria. Science, 2018; 359 (6375): 592
  2. Liam Chung, Erik Thiele Orberg, Abby L. Geis, June L. Chan, Kai Fu, Christina E. DeStefano Shields, Christine M. Dejea, Payam Fathi, Jie Chen, Benjamin B. Finard, Ada J. Tam, Florencia M. McAllister, Hongni Fan, Xinqun Wu, Sudipto Ganguly, Andriana Lebid, Paul Metz, Sara W. Van Meerbeke, David L. Huso, Elizabeth C. Wick, Drew M. Pardoll, Fengyi Wan, Shaoguang Wu, Cynthia L. Sears, Franck Housseau. Bacteroides fragilis Toxin Coordinates a Pro-carcinogenic Inflammatory Cascade via Targeting of Colonic Epithelial Cells. Cell Host & Microbe, 2018