L’allaitement maternel réduit le risque d’hypertension artérielle

Une étude publiée dans l’American Journal of Hypertension indique que les femmes qui allaitent plus d’enfants, et pendant de plus longues périodes, sont moins susceptibles de souffrir d’hypertension après la ménopause. L’affirmation est toutefois à nuancer pour les femmes obèses.

La pression artérielle élevée est l’un des plus grands facteurs de risque de maladie et de mortalité.

Les données épidémiologiques ont mis en évidence les effets bénéfiques de l’allaitement sur la santé des nourrissons et de leurs mères. Il a été bien documenté que l’allaitement maternel à long terme est associé à la réduction des allergies des enfants, de la maladie cœliaque, de l’obésité et du diabète sucré. Cependant, les effets de l’allaitement maternel sur la santé maternelle ont été peu étudiés par rapport aux effets sur les enfants.

Plusieurs études ont constamment montré que l’absence d’allaitement maternel ou l’arrêt prématuré était associé à des risques accrus de diabète sucré, de dyslipidémie, de syndrome métabolique, de maladie coronarienne et de maladies cardiovasculaires. Cependant peu d’études ont établi une relation claire entre l’allaitement maternel et l’hypertension.

C’est chose faite désormais avec cette étude. La population étudiée comprenait 3 119 femmes ménopausées non-fumeuses âgées de 50 ans et plus dans le cadre de l’Enquête nationale coréenne 2010-2011 sur la santé et la nutrition.

Un plus grand nombre d’enfants allaités et une plus longue durée d’allaitement étaient associés à un risque d’hypertension plus faible chez les femmes ménopausées, et le degré d’obésité et de résistance à l’insuline modérait l’association allaitement-hypertension. En particulier, le quintile le plus élevé du nombre d’enfants allaités (5 à 11) a montré un risque d’hypertension de 51 % inférieur au quintile inférieur (0 à 1). Le quintile le plus élevé de la durée de l’allaitement maternel (96 à 324 mois) a montré un risque d’hypertension inférieur de 45 %.

Bien qu’un large éventail de maladies chroniques ne soit pas associé à l’allaitement maternel, certains mécanismes communs ont été proposés pour expliquer les relations entre l’allaitement maternel et ces maladies. Tout d’abord, le métabolisme maternel (par exemple, l’accumulation de graisse et la résistance à l’insuline) peut être « réinitialisé » par l’allaitement maternel après la grossesse, ce qui diminue le risque de maladies liées à l’obésité. Deuxièmement, la libération d’ocytocine stimulée par l’allaitement peut être associée à la diminution du risque de ces maladies.

« Nos résultats ont approuvé les recommandations actuelles pour l’allaitement au profit de la santé maternelle dans la vie des mères », a déclaré le chercheur principal du journal, Nam-Kyong Choi.

Source :
« Breastfeeding and maternal hypertension » https://academic.oup.com/ajh/article-lookup/doi/10.1093/ajh/hpx219

esanum is an online network for approved doctors

esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.