Induction séquence rapide : la kétamine provoque-t-elle une hypotension en péri-intubation ?

Journal Club n°7 (Professeur Nicolas Peschanski) – La kétamine est largement utilisée pour l’induction en séquence rapide. Mais peut-elle être responsable d'une chute de la pression artérielle pendant l'intubation ?



Nous publions ici, avec son accord, le Journal Club que le Pr Nicolas Peschanski * propose à ses étudiant.e.s afin de leur présenter certaines études relatives à sa spécialité. Nous l'en remercions chaleureusement.

MU Rennes nu.png

Journal Club n°7



J'adore utiliser la kétamine, y compris pour les intubations aux urgences ou en SMUR (ça donne bonne mine). Pour l’induction en séquence rapide (ISR), je l'utilise chez quasiment tous les patients, sans me soucier – du moins pas plus qu’avec l’étomidate – du maintien d’une hémodynamique compatible avec cette induction.

Je prends bien évidemment soin de réanimer les patients sur le plan hémodynamique avant l'intubation. En général, cela fonctionne plutôt bien, avec une sensibilité au pifomètre de 99,99%.

Cependant, concernant la pharmacologie de la kétamine, il est reconnu qu'à l'induction anesthésique il peut y avoir des effets de dépression myocardique. Un certain nombre de case reports évoquent une chute de la pression artérielle pendant l'intubation. Cette étude présentée dans la revue Academic Emergency Medicine m’a donc paru particulièrement intéressante.



L’étude

Ketamine versus Etomidate and Peri-intubation Hypotension : A National Emergency Airway Registry Study 1

Il s’agit d’une étude rétrospective examinant les données du National Emergency Airway Registry (NEAR) issues d’un réseau de 25 services d’urgence aux USA sur une période de trois ans (2016-2018).



JC7 - visuel 1.png 

The Carroll Emergency Treatment Algorithm, par Steve Carroll
(twitter : @embasic – Auteur du blog EM BASIC)



Résultats

 

Commentaires

Même s’il s'agit d’une étude rétrospective, l’article vaut la peine d'être lu. J’attends tout de même des preuves un peu plus solides et au moins un essai prospectif randomisé contrôlé pour complètement inverser ma pratique des dernières années. 

En effet, il est important de noter qu'aucun des deux médicaments n'est totalement infaillible et qu’il n’est pas prouvé que ces épisodes d’hypotension ont des retentissements significatifs sur la morbi-mortalité. 

Dans la même veine, je vous conseille également de lire un autre article2 portant sur une étude prospective du même consortium NEAR. Cette étude montre que les patients en sepsis induits avec la kétamine ont trois fois plus de chances d'avoir une hypotension post-intubation que ceux qui reçoivent de l'étomidate, mais sans retentissement clinique évident sur la morbi-mortalité.



To be continued...

Update : les auteurs de l'étude ont poursuivi leurs recherches...
La cata pour la kéta ?
Je vous en parle d'ici peu !  



Retrouvez tous nos articles sur Twitter, LinkedIn et Facebook.

Vous êtes médecin ?
Pour recevoir une sélection de nos articles ou les commenter sur le site, il vous suffit de vous inscrire.



 Notes :

1- April M et al. – Ketamine versus Etomidate and Peri-intubation Hypotension : A National Emergency Airway Registry Study
Acad Emerg Med (nov 2020).  PMID: 32592205 DOI: 10.1111/acem.14063
2- Mohr MN et al. – Etomidate Use Is Associated With Less Hypotension Than Ketamine for Emergency Department Sepsis Intubations: A NEAR Cohort Study
Acad Emerg Med (nov 2020). PMID: 32602974 DOI: 10.1111/acem.14070



* Nicolas Peschanski est professeur de médecine d'urgence et praticien hospitalier au CHU de Rennes. Membre actif de longue date de la SFMU – avec six années passées au sein de la commission scientifique – il siège depuis 2020 à la commission des référentiels.
Le parcours international du Pr Peschanski, notamment aux USA, lui a permis de devenir membre de la Commission Internationale de l'American College of Emergency Physicians ainsi que du comité de pilotage de l'EMCREG-International (Emergency Medicine Cardiac Research and Education Group). Il fait également partie de l'Eusem (European Society for Emergency Medicine) et plus particulièrement de son comité «Web & social media».
Le Pr Peschanski est très attaché au principe de la FOAMed (Free Open Access Meducation - Partage en libre accès des ressources éducatives médicales). Il utilise les réseaux sociaux (@DocNikko) à des fins pédagogiques et de partage des connaissances en médecine d’urgence.


Liens d'intérêts
Le professeur Peschanski déclare les liens d'intérêts suivants :
- sur les trois dernières années : Vygon SA (consultant),  Fisher&Paykel (symposium), AstraZeneca (symposium)
- sur les vingt dernières années :
Symposiums : Fisher&Paykel Healthcare , AstraZeneca, Lilly, Sanofi, Daiichi-Sankyo, HeartScape, The Medicine Company, Thermofisher, Roche Diagnostics
Boards : Bayer, AstraZeneca, Vygon SA, Portola USA, Sanofi, Boehringer Ingelheim
Congrès : Lilly, Sanofi, Vygon SA, Portola, Roche Diagnostics, Thermofisher
Fonds de recherche (non personnels) : Servier, Boehringer Ingelheim

Esanum is an online network for approved doctors

Esanum is the medical platform on the Internet. Here, doctors have the opportunity to get in touch with a multitude of colleagues and to share interdisciplinary experiences. Discussions include both cases and observations from practice, as well as news and developments from everyday medical practice.

Esanum ist ein Online-Netzwerk für approbierte Ärzte

Esanum ist die Ärzteplattform im Internet. Hier haben Ärzte die Möglichkeit, mit einer Vielzahl von Kollegen in Kontakt zu treten und interdisziplinär Erfahrungen auszutauschen. Diskussionen umfassen sowohl Fälle und Beobachtungen aus der Praxis, als auch Neuigkeiten und Entwicklungen aus dem medizinischen Alltag.

Esanum est un réseau en ligne pour les médecins agréés

Esanum est un réseau social pour les médecins. Rejoignez la communauté et partagez votre expérience avec vos confrères. Actualités santé, comptes-rendus d'études scientifiques et congrès médicaux : retrouvez toute l'actualité de votre spécialité médicale sur esanum.